“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

On a testé pour vous le kart électrique

Mis à jour le 22/07/2019 à 10:09 Publié le 22/07/2019 à 10:09

On a testé pour vous le kart électrique

Installée sur le quai du Port Hercule tout l’été, la piste de karting accueille petits et grands pour faire chauffer le bitume. On vous raconte

Depuis plusieurs jours, Monégasques et vacanciers peuvent s’essayer au karting électrique sur le Port Hercule. Les pilotes du Kart Indoor Monaco, promettent 6 minutes d’adrénaline et de plaisir.

Premier tour : « J’y vais mollo»

Premier tour, un des pilotes me met en garde « allez y mollo au début, évitez le contact ». Je décide de suivre ses conseils, les drifts ce sera pour plus tard. Mon premier tour s’apparente à un tour de chauffe. J’apprivoise le kart, freine dans les virages pour ne pas finir dans le décor. L’objectif est simple : rester digne.

Deuxième tour : « Les sensations reviennent...»

Deuxième tour, je sens que mon expérience de karting en vacances en Corse en 2011 m’aide. Les souvenirs et les sensations reviennent. Je suis prête pour tout donner.

Troisième tour : « Une vraie championne »

Troisième tour, la confiance s’installe, la gestion de l’accélérateur est maîtrisée, il est temps d’aller chercher la première place. Je profite d’un virage pour dépasser de l’intérieur un de mes adversaires. Les jaloux diront qu’il m’a laissé passer, les vrais savent que je l’ai dépassé telle une vraie championne.

Quatrième tour : « Je confirme mon avance »

Quatrième tour, je confirme mon avance, mes adversaires sont déstabilisés. Je les comprends. Je m’amuse avec l’accélérateur. Il manque juste le bruit du moteur et les bouts de pneus dans l’air pour me croire, quelques mois plus tôt, sur la piste de Formule 1.

Je m’imaginerais presque défier Charles Leclerc.

Fin du circuit, je me gare dans les paddocks installés pour l’occasion, rends mon casque, non sans regret. J’aurais bien fait quelques tours de plus.

Petit conseil : n’oubliez pas de baisser le cache du casque - pas comme moi - cela vous évitera quelques cailloux dans les yeux.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.