Rubriques




Se connecter à

On a testé pour vous la gyrotonic à Monaco

C’est à "The Forge", une nouvelle salle de sport située dans le quartier de Fontvieille, que nous avons testé la gyrotonic aux côtés d’une ancienne danseuse des Ballets de Monte-Carlo.

Elodie Antoine Publié le 24/08/2018 à 08:20, mis à jour le 24/08/2018 à 08:29
Les machines conçues spécialement pour la gyrotonic permettent l’exécution de mouvements doux et fluides. Photo Jean-François Ottonello

La gyrotonic a enfin trouvé un lieu d’accueil à Monaco. En vogue depuis quelques années déjà, et pratiquée par des stars américaines comme Gwyneth Paltrow, Kim Catrall ou encore Madonna, cette gym antistress a été inventée dans les années quatre-vingt.

Julio Horvath, un ancien danseur professionnel hongrois et passionné de yoga, l’a mise au point, après une dizaine d’années de recherche et d’expérimentation.

Une discipline qui s’est largement démocratisée depuis, mais qui, au départ, a été inventée pour aider les danseuses à s’assouplir et à détendre leurs muscles fatigués.

Alors, qui de mieux qu’une ancienne ballerine pour nous l’enseigner?

 

Les bienfaits de la gyrotonic

Anja Behrend nous accueille dans l’espace "zen" de The Forge. C’est ici, dans cette salle lumineuse, qu’elle donne des cours de yoga, de danse, de pilate et de gyrotonic.

Elle est l’une des quatre coaches de la salle et nous apprend, avant de débuter la séance, que nous allons "faire travailler les muscles, étirer notre colonne vertébrale tout en améliorant notre souplesse. Et que la posture à adopter pendant les exercices ainsi que la respiration sont très importantes pour allier ce côté antistress à l’effort physique."

Couchés sur un banc, les pieds accrochés via un système de poids, de sangles et de poulies, qui exerce une certaine retenue des mouvements, nous commençons les exercices. De prime abord, ils paraissent simples et relaxants.

"La pratique de la gyrotonic est excellente pour soulager et corriger les blessures musculaires et articulaires", explique la coach. Mais quelques minutes après le début de la séance, nous nous rendons vite compte que c’est aussi assez physique et mental, et surtout, pas aussi facile que ça puisse paraître.

 

Il faut apprendre à coordonner les mouvements à sa respiration, tout en gardant une certaine posture.

Lorsqu’Anja Behrend nous montre les exercices, sa grâce, son port de tête et l’extrême fluidité dans la réalisation des gestes nous rappellent son passé de danseuse. Cela nous montre aussi qu’il y a encore pas mal de travail à fournir.

C’est d’ailleurs pour cela que l’ancienne danseuse donne environ une dizaine de séances avant de laisser ses élèves, qui sont pour la grande majorité des femmes, faire leur séance seuls.

Une fois formés, ils suivent un programme complet, préalablement confectionné sur-mesure par elle-même.

Une séance ultra-complète

Nous avons commencé par les jambes, puis nous sommes passés sur une autre machine pour faire travailler le haut du corps et enfin sur une troisième pour la sangle abdominale, les adducteurs, les fessiers et le bassin.

 

Machine sur laquelle Anja Behrend a fait un superbe grand écart, avec une simplicité déconcertante, tandis que nous, nous nous concentrions pour ne pas nous retrouver désarticulés. "On travaille les muscles en douceur. Ils ne gonflent pas, mais s’allongent, ce qui permet le développement de muscles fins et harmonieux", précise la coach.

En une heure, nous avons un peu souffert, mais nous nous sommes aussi beaucoup détendus.

Au lendemain de la séance, chacun de nos pas nous rappelle les exercices de la veille, mais c’est avec beaucoup de plaisir que nous avons découvert la gyrotonic, mais aussi le fly-yoga…


Savoir +
The Forge propose une multitude de cours comme le kickboxing ou encore du functional training. www.theforge.com
anja@theforge.mc; Tél. 06.75.56.69.31.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.