“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

On a résolu le mystère du pigeon rose de Vence

Mis à jour le 13/08/2018 à 05:23 Publié le 13/08/2018 à 05:23
Le volatile coloré aperçu à dans la ville n'a subi aucun sévice. Blessé par un faucon au mois de mars, l'oiseau a été soigné par un homme qui l'a teint en rose pour échapper aux prédateurs.	(DR)

On a résolu le mystère du pigeon rose de Vence

C'était un mystère qui agitait les réseaux sociaux depuis quelques jours.

C'était un mystère qui agitait les réseaux sociaux depuis quelques jours. D'où vient le pigeon rose de Vence ? Est-ce une espèce rare ? Un canular ? Ou un acte de maltraitance ?

L'énigme est résolue : ce n'était rien de tout ça.

On vous explique.

Une attaque de faucon

Début mars, le pigeon s'est posé chez Bruno Galiana. Ce Vençois est colombophile : il élève et dresse des pigeons voyageurs, pour organiser des courses. Un peu comme à l'hippodrome.

Bruno Galiana a pu constater que le nouvel arrivant était blessé : « Je l'ai trouvé à l'intérieur de mon colombier, complètement massacré, se rappelle-t-il. Il avait un trou sur le dos, un trou sous la cuisse. C'est caractéristique de l'étreinte des serres d'un faucon, qui l'avait attrapé et avait commencé à lui ouvrir le cou. »

Soigné, vacciné, teint en rose

Lorsqu'un colombophile découvre un pigeon intrus dans sa colonie, il peut être tenté de l'éliminer. Les pigeons ne transmettent aucune maladie aux hommes mais ils peuvent s'infecter entre volatiles.

Pourtant, Bruno Galiana a choisi de soigner l'oiseau.

« Je lui ai arraché les plumes du dos, j'ai désinfecté à la Bétadine », énumère-t-il.

Et de poursuivre : « J'ai recousu son artère coupée, son cou et sa cuisse. Je l'ai mis à l'isolement, je l'ai nourri. Je lui ai donné des antibiotiques et comme j'étais en train de vacciner ma colonie, je lui ai même donné une dose ! »

Bruno Galiana a donc pris grand soin du nouveau pigeon. Mais avant de le relâcher, il l'a teint en rose fuchsia à l'aide d'une bombe spécifique, conçue pour les oiseaux, afin d'éloigner les prédateurs. « C'est une couleur qui n'existe pas dans la nature, explique Bruno Galiana. La peinture, combinée aux mouvements du pigeon et aux rayons du soleil, renvoie des reflets fluo qui font peur aux rapaces. » C'est une peinture bio, faite exprès pour les oiseaux, qui ne colle pas aux plumes, et s'efface lorsqu'ils muent.

Méconnaissance

Depuis la publication de la photo sur Facebook, et de notre article (Nice-Matin édition Nice métropole du 3 août dernier), Bruno Galiana a reçu en tout cinquante-deux messages insultants, l'accusant de maltraiter les animaux. « Les gens disent que la couleur rose va aider les prédateurs à voir les pigeons, c'est tout le contraire ! », s'énerve-t-il. Et de poursuivre, touché : « Ce n'est pas parce que c'est méconnu qu'il faut tout de suite dire n'importe quoi. Ça m'a fait de la peine. Je le soigne et je me fais incendier. »

À voir le fameux pigeon boire sereinement dans les fontaines vençoises, il semble qu'il se soit bien remis de son attaque de début mars. Maintenant, c'est sûr, cet oiseau est une star.


La suite du direct