“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

On a redécouvert Monaco sous un autre angle grâce à une chasse au trésor 2.0

Mis à jour le 20/08/2020 à 08:54 Publié le 20/08/2020 à 08:33
Dans les jardins Saint-Martin, un utilisateur de l’application a caché une boîte près de la fontaine.

Dans les jardins Saint-Martin, un utilisateur de l’application a caché une boîte près de la fontaine. Photo JFO

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

On a redécouvert Monaco sous un autre angle grâce à une chasse au trésor 2.0

Découvrir la Principauté de manière ludique (et sportive) grâce à une application de chasse au trésor sur votre smartphone: c’est possible! On a testé le géocaching. On vous dit tout.

Il est midi quand, à la rédaction, le sujet me tombe sur la tête. Le pitch de mon chef: "Lydia, il existe une application nommée Géocaching qui permet de découvrir Monaco et Beausoleil tout en faisant une chasse au trésor. Ça va te plaire. Tu me testes ça?"

Mince. Je suis en jean, avec des chaussures pas vraiment adaptées à la marche. On va faire avec. Et puis cette chasse au trésor m’intrigue. Canicule ou pas, le devoir m’appelle. Ni une ni deux, je télécharge l’application sur mon smartphone et crée mon profil. Nom, prénom, géolocalisation. Le temps que l’application démarre, et c’est parti!

Des objets posés par d’autres utilisateurs

Le principe de cette chasse au trésor est simple: grâce à une application de "géocaching", c’est-à-dire de géolocalisation de votre position mais aussi celle de la cachette à trouver, il est possible de chercher dans le monde entier des "géocaches", sortes de boîtes secrètes déposées par de nombreux utilisateurs.

Bien pensé. L’application permet de découvrir une ville ou un pays tout en s’amusant.

Tous ces objets à retrouver ont été déposés par d’autres utilisateurs, qui, eux, fournissent indices et géolocalisation afin que les chercheurs puissent mettre la main dessus.

À mon tour de me lancer.

Les indices permettent aux utilisateurs de trouver la cachette.
Les indices permettent aux utilisateurs de trouver la cachette. Photo JFO

Huit boîtes cachées dans le pays

Après m’être inscrite, la carte de Monaco apparaît sur mon écran. L’application me donne différentes caches à découvrir. Huit sont disponibles gratuitement, à différents endroits de la Principauté : près de la frontière avec Beausoleil, au parc Princesse-Antoinette ou encore à Fontvieille.

Elles sont toutes classées en fonction de la difficulté de la cachette et du parcours pour y parvenir. En montée, en descente, facilement accessible ou pas. La notation va de 0 à 5.

En farfouillant sur l’application, j’apprends que certaines caches sont là depuis 2016, voire plus. Ce loisirs n’est donc pas si nouveau. Mais c’est une belle découverte pour tous ceux qui l’ignorent.

Parfois présentes depuis quelques années, ces boîtes survivent avec le temps, et n’attendent qu’à être trouvées. Certaines, planquées depuis des années, n’ont été découvertes que récemment.

Je chauffe ou je brûle ?
Je chauffe ou je brûle ? Photo JFO

Découvrir un autre Monaco

Je décide de me laisser tenter par la cachette signalée dans le jardin Saint-Martin. Sur le Rocher, en pleine verdure, je lance l’application qui me donne le nombre de mètres à parcourir depuis l’endroit où je suis. Une boussole apparaît sur mon écran pour me guider. Je me dirige sous la chaleur en direction du premier indice: la photo d’une fontaine entourée de verdure.

Le deuxième indice me montre un arbre assez particulier. Bon à savoir. Mais pas facile dans un jardin rempli de plantes toutes plus différentes les unes que les autres. Cette recherche me permet de passer plus de temps dans le jardin que prévu. Il est vrai que j’ai tendance à mieux observer ce qui m’entoure. Je découvre, ou redécouvre ce jardin perché près de la mer, tout en cherchant la fameuse boîte au trésor.

Laisser sa trace… pour toujours

Au bout d’une dizaine de minutes de marche, mon téléphone vibre: il m’indique que j’arrive près du spot où se trouve le fameux trésor. La taille de cette boîte? L’équivalent de l’étui d’une pellicule photo. Je ne sais pas ce que je vais trouver dedans. Près de la fontaine, il faut bien farfouiller dans les branchages pour trouver la boîte. Pas facile dans toute cette verdure.

Afin de ne pas gâcher la surprise, rien dans cet article ne vous révélera l’endroit exact de la cachette. Le mystère reste entier pour vous. Une fois le trésor découvert, les utilisateurs de l’application indiquent « Objet trouvé », suivi d’un remerciement. À l’intérieur de chaque boîte, se trouve un "logbook", un petit papier signé par tous les chercheurs…

De quoi laisser pour toujours une trace de cette visite à Monaco.

 

Grâce à votre smartphone, il est possible de se géolocaliser tout au long du parcours.
Grâce à votre smartphone, il est possible de se géolocaliser tout au long du parcours. J-F. O.
Le "géocaching", c’est quoi?

Le "géocaching" est un loisir qui ressemble trait pour trait à une chasse au trésor. Équipés d’un smartphone ou d’un GPS de randonnée, les utilisateurs téléchargent une application éponyme et peuvent aller à la recherche de n’importe quel "trésor".

Chaque boîte a été déposée par un utilisateur au préalable, et n’importe qui peut s’amuser à se rendre au point géolocalisé pour trouver la boîte cachée.

Les caches contiennent chacun un "logbook", c’est-à-dire un petit carnet pour y noter la trace de votre passage. "Géocaching" permet de découvrir de nombreux endroits et de s’amuser seul ou en famille à trouver des trésors cachés un peu partout, près de chez vous ou lors de vos voyages.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.