“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Odyssée théâtrale à la bibliothèque

Mis à jour le 24/10/2016 à 05:20 Publié le 24/10/2016 à 05:20
A l'entrée de la bibliothèque municipale voisine, la photographe Béatrice Heyligers, spécialisée dans les clichés de théâtre, a eu carte blanche.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Odyssée théâtrale à la bibliothèque

Dans la bibliothèque municipale l'Odyssée, l'UMAM invite également au voyage, jusqu'au 12 novembre.

Dans la bibliothèque municipale l'Odyssée, l'UMAM invite également au voyage, jusqu'au 12 novembre.

À une plongée dans le monde - pas si connu - du théâtre. Et de ses coulisses. La photographe Béatrice Heyligers, née en Suisse de père hollandais et de mère française, a eu carte blanche pour l'occasion.

Alors, elle a écumé ses archives, exhumé des photos noir et blanc des années soixante-dix. Époque où elle immortalisa, à Paris, les comédiens et metteurs en scène en pleine création. Parmi eux, des hommes et des femmes qui deviendront célèbres.

« J'ai pris ces photos il y a trente ans, je ne voulais pas garder cette mémoire pour moi toute seule, explique-t-elle au public lors du vernissage. Alors je suis revenue voir tous ces gens. » Avec, dit-elle, l'envie mordante de « partager, distribuer ce que peut être le théâtre ». Et du point de vue des modèles d'antan, comme du sien, l'émotion reste intacte. Plus de quarante ans après, l'instantané a acquis un caractère universel.

Quand l'art s'empare d'un autre art. Le dévoile. Le décortique. Le sublime. Dresse des passerelles pour mieux en apprécier la teneur.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.