“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Nouvelle box, nouveaux forfaits, amélioration des réseaux... Monaco Telecom a entendu les demandes des Monégasques

Mis à jour le 03/04/2019 à 08:18 Publié le 03/04/2019 à 08:30
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Nouvelle box, nouveaux forfaits, amélioration des réseaux... Monaco Telecom a entendu les demandes des Monégasques

L’opérateur de la Principauté a tenu mardi un point presse au cours duquel Martin Peronnet a détaillé les nouveautés, en réponse aux réclamations portées par sa clientèle

Ne vous fiez pas aux apparences. Ce n’est pas parce qu’il s’est tenu dans la halle du marché de la Condamine, mardi, avec une petite poignée de journalistes, que le point presse de Monaco Telecom n’est pas capital.

C’est le signe d’un changement. D’une démocratisation. D’une diversification de l’offre. "Nous avons entendu les critiques émises, notamment pendant la campagne de l’élection nationale", annonce Martin Péronnet, directeur général du seul opérateur monégasque de télécommunications.

Un article à ce sujet publié sur la page Facebook de Monaco-Matin avait alors également vu fleurir un certain nombre de commentaires plus incisifs les uns que les autres.

De son côté, le Conseil national avait émis plusieurs recommandations, là aussi entendues.

Offre adaptée

Depuis le 14 mars dernier, une nouvelle box a fait son apparition sur les étals des boutiques Monaco Telecom, baptisée LaBOX Mini. Au programme, une offre entrée de gamme qui propose un internet à 100 Mbps, la télévision et les appels illimités vers les fixes en France et à Monaco pour 39,99 euros par mois.

Une offre bien plus proche de ce qui se fait de l’autre côté de la frontière, du point de vue tarifaire.

Pour la peine, LaBOX Maxi (jusqu’à 1 Gbps) prend un petit remontant, en proposant désormais les appels vers les fixes dans 44 destinations en Europe, dans les DOM et vers les fixes et mobiles des USA et du Canada, 100 Go de stockage localisés physiquement en Principauté, et les packs TV achetés sur une box seront disponibles sans surcoût sur toutes les box du foyer.

Une offre internet sans télévision est également accessible au tarif de 49,90 euros.

Les remises fidélités, pour les clients détenant une offre fixe et mobile, sont désormais accessibles avec n’importe quel forfait fixe.

Côté mobile, les accès internet se sont musclés : les forfaits Start et Connect + passent de 20 Go à 50 Go sans changer de tarif. Tous les forfaits sont renforcés avec l’accès à la Suisse et à Andorre.

Le progrès n’attend pas le nombre des années : un nouveau forfait Smart Mini fait son apparition pour la somme dérisoire de 3,99 euros par mois. Totalement dénué d’internet, il est particulièrement destiné aux enfants « pour répondre à la demande des parents ».

Une meilleure qualité

Donner plus pour le même prix, c’est bien. Encore faut-il que tout fonctionne correctement. Sur ce point, Monaco Telecom utilise « les outils du big data pour être proactif ». En clair, en observant plusieurs paramètres de connexion, ils traquent les embryons de problèmes et interviennent avant que les incidents n’arrivent. Quatre cents interventions de ce type auraient déjà eu lieu.

L’opérateur travaille à l’amélioration de la couverture, en tenant compte des particularités locales : "À chaque fois qu’un immeuble est construit, il crée une ombre. Une zone où les ondes ne passent plus. Il faut alors trouver une solution pour faire parvenir le signal jusqu’aux utilisateurs qui ne sont plus couverts." Alors, dans plusieurs zones, les réseaux sont bichonnés pour donner le meilleur. C’est le cas dans les zones frontalières comme le quartier des Fleurs, le Jardin exotique, la bordure Ouest de Monaco ou Saint-Roman, mais aussi à Monaco-Ville ou dans le Carré d’Or, et dans les zones qui subissent de fortes transformations comme le Portier ou la rue Aureglia. "Au total, le réseau se densifie de plus d’un tiers d’ici à 2020", d’après Monaco Telecom.

De la même façon, 100 % des parkings souterrains seront couverts d’ici la fin de l’année, 100 % des ascenseurs d’ici fin 2020.

La 5G, nouvelle technologie de connexion mobile, sera déployée d’ici cet été. Les antennes 5G sont plus petites et diffusent le signal moins loin, mais seront plus faciles à installer et beaucoup plus nombreuses, ce qui devrait garantir une couverture intégrale d’ici l’été.

Des annonces d’importance, distillées l’air de rien, dans un des cœurs de la Principauté. Avec plus d’offres, pour toutes les bourses, et une meilleure écoute de sa clientèle, on a clairement l’impression que Monaco Telecom prend un virage, et rentre dans l’âge de raison.

"Que de chemin parcouru !"

Lors de la conférence de presse d’annonce de la session législative de printemps du Conseil national, il a été question de Monaco Telecom : "Cette conférence de presse est aussi pour moi l’occasion de faire un bilan de la portée de nos échanges depuis un an avec le gouvernement sur le sujet de Monaco Telecom. Aujourd’hui, force est de constater : que de chemin parcouru !" a déclaré Franck Julien, conseiller national et président de la commission pour le Développement numérique.

Et de se féliciter des différentes évolutions dont il était question une heure plus tôt, dans le point presse de l’opérateur. Au nombre des exemples cités, le déploiement de la fibre optique, prévu pour 2020 : "Ceci nous permettra de rattraper notre retard et Monaco Telecom a annoncé que dès 2020, 25 % des foyers seront éligibles."

Sur les contenus, un projet de réforme du droit d’auteur devrait permettre à Monaco Telecom de déployer une nouvelle offre, qui éveille tout l’intérêt des conseillers : "Les élus ont eu l’occasion d’assister à une démonstration et le futur service télévisuel de Monaco Telecom se hissera vraiment parmi ce qui se fait de mieux aujourd’hui sur le marché international. Et on ne peut que s’en féliciter."

Pour Franck Julien cela ne fait aucun doute : "Monaco Telecom a commencé à entendre le Conseil national, c’est-à-dire les demandes des Monégasques et des résidents. Ce n’est qu’un début, mais c’est un bon début."

Pour autant, il a prévenu que le Conseil national gardait l’œil ouvert, en prévision du prochain renouvellement de la concession de service public dont bénéficie Monaco Telecom.

Franck Julien a semblé satisfait des annonces de l’opérateur monégasque, mais a prévenu que ce n’était qu’un début.
Franck Julien a semblé satisfait des annonces de l’opérateur monégasque, mais a prévenu que ce n’était qu’un début. Conseil national

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.