“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Nouveaux ambassadeurs

Mis à jour le 05/07/2018 à 05:18 Publié le 05/07/2018 à 05:18
Les ambassadeurs des Seychelles, du Gabon, du Kazakhstan et du Portugal viennent d'être accrédités à Monaco.

Les ambassadeurs des Seychelles, du Gabon, du Kazakhstan et du Portugal viennent d'être accrédités à Monaco. Direction de la Communication

Nouveaux ambassadeurs

Gilles Tonelli, conseiller de gouvernement-ministre des Relations extérieures et de la Coopération, a reçu, mercredi 27 juin, lors d'un déjeuner organisé à l'hôtel Hermitage, Louis Sylvestre Radegonde, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République des Seychelles ; Favien Enongoue, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République gabonaise ; Jean Galiev, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Kazakhstan, et Dr Jorge Ryder Torres-Pereira, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Portugal.

Gilles Tonelli, conseiller de gouvernement-ministre des Relations extérieures et de la Coopération, a reçu, mercredi 27 juin, lors d'un déjeuner organisé à l'hôtel Hermitage, Louis Sylvestre Radegonde, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République des Seychelles ; Favien Enongoue, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République gabonaise ; Jean Galiev, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Kazakhstan, et Dr Jorge Ryder Torres-Pereira, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Portugal. Tous quatre avaient présenté, dans la matinée, leurs lettres de créance au prince Albert II.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct