“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Nous, on ne battra pas en retraite Courrier, avions, trains, justice : tout ce qu’il faut savoir

Mis à jour le 17/12/2019 à 10:37 Publié le 17/12/2019 à 10:37
L’intersyndicale compte sur une mobilisation au moins égale au 5 décembre... voire plus.

L’intersyndicale compte sur une mobilisation au moins égale au 5 décembre... voire plus. archives Eric Ottino

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Nous, on ne battra pas en retraite Courrier, avions, trains, justice : tout ce qu’il faut savoir

Les syndicats unis pour la journée de mobilisation à Nice ! La CFDT appelle aussi à la grève dans les Alpes-Maritimes et à la manif avec l’intersyndicale. Mais sans signer la déclaration commune

Tous ensemble ! Le cortège sera unitaire, aujourd’hui, dans les rues de Nice. Une fois de plus pour dire à Macron : « Ta réforme, on n’en veut pas ». Avec une petite nuance, toutefois. Une nuance signée CFDT.

Si la Confédération française démocratique du travail va bien participer à la manifestation ce matin, si elle a bien appelé à la grève, elle n’a pas souhaité signer le communiqué commun de l’intersyndicale des Alpes-Maritimes. « On y demande le retrait de la réforme tout simplement », précise Gérard Ré, patron de la CGT 06. Et c’est là que ça coince avec le premier syndicat de France qui grince sur l’âge pivot à 64 ans. Mais pas sur la retraite par points.

La CFDT sera donc dans la manifestation mais « certainement en queue de cortège », chuchote l’un de leur syndicaliste, en l’absence de réaction des délégués.

Pour les autres, ce sera à fond ! CGT, FO, Unsa, Sud Rail, CFTC, CFE-CGC, UNL, FSU, Solidaires, etc. « On table sur une mobilisation au moins aussi importante que le 5 décembre », lâche Alexandre Latruffe pour la CGT. « On appelle tout le monde : jeunes, retraités, travailleurs, privés d’emplois à participer », ajoute Gérard Ré.

Et ils ne feront pas de quartier. Ça va durer. « Dès demain soir [ce soir], on analysera les niveaux de mobilisation et on continuera la lutte. Nous, on ne battra pas en retraite. Delevoye ou pas Delevoye. Vacances ou pas vacances », insistent les syndicalistes en chœur.

Ils annoncent : pas de trêve à Noël. « Il n’y a pas de vacances dans la lutte, pas de vacances pour l’action », bombarde Michaël Albin, pour la CGT cheminots. Alors que Franck Hausner, de Force ouvrière, précise : « Et le blocage n’est pas de la faute des syndicats mais bien du gouvernement. » « Oui, car ils sont sourds à nos revendications », argumente Armand Minet, CFTC Justice.

FO santé en force aussi dans le cortège, confirme Michel Fuentes, délégué Force ouvrière. Idem pour les profs. « Ce sera la troisième grève majoritaire dans l’éducation nationale », conclut Jean-Paul Clot, porte-parole de la FSU 06.

La manifestation partira à 10 heures de la gare Thiers, à Nice. Direction la place Masséna par l’avenue Jean-Médecin. Puis, les manifestants iront jusqu’à Garibaldi, fin de la marche... ou pas. « C’est bien possible que l’on aille ailleurs ensuite », révèlent-ils. Mais où ? « Ce sera la surprise du chef ».

Autres « surprises » à prévoir dans la journée : des blocages. Là aussi motus et bouche cousue.

Nouvelle journée de galère dans les gares, aujourd’hui. La direction de la SNCF annonce un trafic « fortement perturbé (trois trains sur dix en moyenne dans la région) et recommande aux voyageurs qui le peuvent d’annuler ou de reporter leurs déplacements ».

Entre Marseille et Nice, quatre TER seulement devraient circuler. Vingt-deux trains sont annoncés entre Cannes et Nice. Même ratio entre Nice et Vintimille. Un seul TGV ralliera Nice à Paris. Attention, pas de train mais un service d’autocars entre Nice, Breil et Tende.

Peu d’informations du côté de l’aéroport Nice Côte d’Azur. « La direction générale de l’aviation civile a demandé aux compagnies aériennes de réduire de 20 % leurs vols au départ ou à destination de Paris-Orly, annonçait-on hier. Pour Nice, cela signifie de possibles annulations sur cette route et, par effet de ricochet, des retards sur d’autres vols. » Le détail des vols impactés n’étant pas connu dans la soirée, il est recommandé de se rendre sur le site Nice.aeroport.fr pour consulter l’information en temps réel.

Le mouvement devrait également impacter La Poste. Julien Briol, responsable CGT des activités postales et de télécommunications, espère que la mobilisation sera au moins aussi importante que le 5 décembre. Ce jour-là, selon le syndicat, « le taux de grévistes dans les bureaux de Poste dépassait les 20 % et était légèrement moindre sur le secteur distribution eu égard à la période des fêtes ».

Chez les avocats, la colère est partagée mais prend différents visages. Si les robes noires font grève à Grasse, leurs confrères du barreau de Nice se contentent de manifester devant le palais de justice. Rassemblement prévu à 8 h 45, avant une journée d’audiences normale, hormis un léger retard possible. Les troupes se réservent pour les 6 janvier et 3 février où la grève totale est prévue.

Frantz Bouton
Les trains et autres transports en commun devraient être très perturbés aujourd’hui.
Les trains et autres transports en commun devraient être très perturbés aujourd’hui. C. D.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.