“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Nos lecteurs se souviennent

Mis à jour le 04/12/2015 à 05:12 Publié le 04/12/2015 à 05:12
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Nos lecteurs se souviennent

Toutes les femmes assez âgées pour avoir eu un amoureux qui a fait son service militaire le savent : ne jamais, absolument jamais, brancher un homme sur cette période de sa vie.

Toutes les femmes assez âgées pour avoir eu un amoureux qui a fait son service militaire le savent : ne jamais, absolument jamais, brancher un homme sur cette période de sa vie. À moins d'avoir beaucoup de temps (ils en ont tellement à raconter !). Et/ou la mémoire d'un bulot (allez, la même passionnante anecdote pour la 101e fois…) Bref, qu'ils y aient vécu l'une des meilleures ou des pires expériences de leur vie, ils n'oublieront jamais leur service militaire. Merci à nos lecteurs qui ont été très, très nombreux à en témoigner. Quelques modestes extraits de leurs contributions.

« 93e RAM, la 94/10 en tenue d'été, partis faire une marche de quatre jours dans le Vercors avec la neige. Une expérience unique où il n'y a plus de couches sociales mais tout le monde dans la même galère et où on apprend à ramer ensemble et dans le même sens… »

(Régis Giraud)

« Service national effectué de juin 1988 à mai 1989, dans l'Armée de Terre, en Allemagne (FFA / Forces Françaises en Allemagne) au 53e Régiment de Transmission de Fribourg. J'y étais crypto-régulateur-télépgraphiste et habilité Confidentiel Défense (messages chiffrés...). Ce fut une expérience très riche en rencontres, avec des jeunes comme moi venus de tous les horizons, de toutes les classes sociales et avec lesquels j'ai partagé le même « bain » (en tout bien tout honneur !). Au cœur de la Forêt Noire nous avons goûté aux joies de l'hivers très froid, nous avons fait du sport, beaucoup de sport, et exercés toutes sortes d'activités, enrichissantes ou ahurissantes comme, par exemple, repeindre des clous en kaki ! Ce que je retiens de ces 12 mois c'est une grande solidarité et la nécessité de savoir se débrouiller. »

(Jean-Louis Le Roux)

« 98/02 au 31e Régiment du Génie à Castelsarrasin pendant mes classes ensuite sur Canjuers. Passation au 5e RG de Versailles avec défilé derrière le château de Versailles. De très bons souvenirs… Je ne comprends pas que l'on ai supprimé le service national. Rigueur et discipline sont les maîtres mots. Ça ferait du bien à certains, à bon entendeur. »

(Cyril Autran)

« 93/10 2e RA à Landau en Allemagne. J'ai fait Suipes, Canjuers, marche dans la Forêt Noire en formation commando pour départ en Yougoslavie et d'autres… C'était galère mais ce sont des choses que l'on ne regrette pas, enfin moi non ! j'en ai même la nostalgie ! »

(David Lucien)

« Que des mauvais souvenirs malgré mes 444 francs par mois »

(Jean Abadie)

« Huit ans chez les marins pompiers, expérience au top vu que j'ai fait trois tours du monde sur le porte-hélicoptères Jeanne-D'arc mais pour ce qui en est du nouveau service, je suis contre. Les temps ont changé, l'armée n'est plus ce qu'elle était… Pour moi l'état manigance quelque chose pour le remettre au goût du jour… »

(Greg Ory)

(Christophe Cuzzupoli)

« On nous cassait le début de notre vie professionnelle, on divisait par dix notre pouvoir d'achat, le tout encadré par des « bas de plafond ». Je me suis retrouvé cuisinier du général à faire manger « Monsieur et Madame ».

« Puis moniteur de voile à m'occuper des minots des militaires. Jamais tenu une arme, jamais une garde, une année perdue, quoi… »

(Yves Gomez)

« De la 91/10… au 2e R.C.S de Satory, conducteur dans la 2e DB… Division Leclerc, toujours en avant ! Que des bons souvenirs, les huit jours dehors mi-décembre dans la forêt de Fontainebleau, et le mois de janvier à Mourmelon… camp paumé au milieu de nulle part ! Si c'était à refaire je le referais et signerais même… »

(Luck Ystrak)

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.