“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Nice :fin de série pourla bande de voleurs de Bon-Voyage

Mis à jour le 03/03/2016 à 05:15 Publié le 03/03/2016 à 05:15
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Nice :fin de série pourla bande de voleurs de Bon-Voyage

«Une bande de lâches.

«Une bande de lâches. Qui n'a rien trouvé de mieux à faire que de s'en prendre à des femmes. Et si possible vulnérables…» Voilà en quelques mots la description, faite hier par le groupe « vols, violences » de la Sûreté départementale, après l'interpellation de gamins qui faisaient régner la terreur depuis le mois de juin dernier dans le quartier Bon-Voyage, à Nice.

Quatre ados - moyenne d'âge, 16 ans - qui ont multiplié les vols, avec violence et par effraction, de sacs à main, colliers et téléphones portables sur des femmes âgées de 31 à… 82 ans !

Une bien mauvaise graine qui n'a pas attendu le nombre des années pour basculer dans la délinquance organisée. Puisque c'est en bande que le petit groupe agissait systématiquement. Et qui a fait, au moins, onze victimes depuis l'été 2015. Pire, le plus jeune de la clique, 15 ans au compteur, était également recherché par les gendarmes pour six cambriolages commis dans les environs de Nice.

«Impitoyables»

C'est donc hier au petit matin que les policiers de la Sûreté ont cueilli dans son lit, quartier de l'Ariane, celui qui fait office de meneur. Même s'il est le plus jeune de la bande. Un smartphone qui serait celui d'une des victimes a été retrouvé dans l'appartement.

Une opération, fruit d'une minutieuse enquête d'identification et de recoupement d'informations de la part des policiers « d'une pugnacité impitoyable » contre ce genre d'individus. Malgré leur jeune âge.

Entendus par les enquêteurs, tous ont nié les faits avant d'être déférés devant le juge des mineurs. Le magistrat devra statuer sur les suites à donner à ce joli coup de filet qui devrait ramener un peu de sérénité dans le quartier.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.