“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Neuf photos pour revivre le 73e anniversaire de la Libération de Monaco, Cap d'Ail et Beausoleil

Mis à jour le 04/09/2017 à 10:27 Publié le 04/09/2017 à 10:24
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Neuf photos pour revivre le 73e anniversaire de la Libération de Monaco, Cap d'Ail et Beausoleil

C’était hier le soixante-treizième anniversaire de la Libération de la Principauté, mais aussi de Beausoleil et Cap d’Ail où les alliés étaient arrivés en premier. Une journée émouvante

C’est une bien étrange musique qui a réveillé les habitants de la rue des Martyrs-de la-Résistance de Beausoleil, hier matin sur les coups de 10h30. Des Jeeps kaki, une Citroën traction noire avec le V et la croix de Lorraine et le sigle des FFI ont défilé dans la rue aux sons des cuivres des musiques de la libération.

Pour célébrer le soixante-treizième anniversaire de la liberté retrouvée de la commune, le maire, Gérard Spinelli, le président de la Communauté d’agglomération de la Riviera française (Carf), Jean-Claude Guibal, mais aussi Jean-Charles Allavena, président de la commission des relations extérieures au Conseil national, et de nombreux représentants d’associations d’anciens combattants ont défilé. Tous drapeaux dehors, uniformes et médailles de rigueur.

Une reconstitution

Aux balcons, des habitants surpris, amusés par les tenues d’époque arborées par certains, ont porté un regard toujours bienveillant. Et immortalisé la scène sur les smartphones, détails anachroniques de cette reconstitution.

Des gerbes ont été déposées sous les stèles de la rue, pour honorer les héros populaires. Gérard Spinelli a tenu à rappeler que la reconstruction s’est faite dans un «élan de solidarité pour reconstruire la vie et imaginer la collectivité, dans sa diversité» dans cette commune qui était déjà «un brassage d’origines, de religions et d’opinions politiques.»

Photo C.D.
Photo C.D.
Photo C.D.
Photo C.D.
Photo C.D.
Photo C.D.
Photo C.D.
Photo C.D.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.