Rubriques




Se connecter à

Naissances, mariages, décès... Que disent les chiffres de l'état civil à Monaco en 2020

Entre la galette des rois et la Sainte-Devote, c’est une des traditions de janvier à Monaco: la publication des données de l’état civil gérée par les services de la mairie pour l’année écoulée.

Cédric Verany Publié le 17/01/2021 à 20:45, mis à jour le 17/01/2021 à 19:27
Cette année, 911 bébés ont vu le jour en Principauté. Photo Jean-François Ottonello

Des chiffres qui sont le reflet de l’évolution de la population monégasque en partie auxquels s’ajoutent les habitants des communes limitrophes usagers aussi des structures de soins de la Principauté.

Constat de l’année 2020 : les naissances sont en baisse sur le sol monégasque. Et les décès en hausse. En chiffre, l’année passée 911 enfants ont vu le jour en Principauté contre 939 en 2019. Et les statistiques montrent que 535 personnes se sont éteintes à Monaco, contre 524 en 2019.

Presque parité chez les nouveau-nés

Du côté des naissances, la parité est presque atteinte avec 479 garçons et 432 filles. Une nouvelle génération venue au monde dans les salles de la maternité du CHPG.

 

Parmi ces enfants, 461 naissances sont issues d’unions maritales et 450 enfants sont nés hors mariage.

Concernant le lieu de résidence, 239 familles étaient domiciliées à Monaco, alors que les 672 autres naissances concernaient des parents domiciliés à l’extérieur de la Principauté pour la plupart dans les communes de Menton (224), Beausoleil (104) et Roquebrune-Cap-Martin (91).

Un signe qui montre que le service maternité du CHPG accueille tout le bassin de population de l’Est du département, la maternité de Menton ayant fermé ses portes depuis de nombreuses années.

90 % des décès en milieu hospitalier

Du côté des disparitions, la tendance est donc à la légère hausse sur l’année 2020 par rapport à la précédente. En détail parmi les 535 décès : 295 sont des hommes et 240 sont des femmes.

Plus précisément : 83 % des décès ont eu lieu à l’hôpital et 7 % en clinique. Parmi les personnes décédées, 274 étaient domiciliées à Monaco et 261 dans les communes limitrophes.

 

Moins de mariages et... moins de divorces!

La donnée n’est peut-être pas liée à la démographie, mais plutôt à la conjoncture. En 2020, la salle des mariages de la mairie a vu passer moins de couples que l’an passé. Ainsi 174 mariages ont été célébrés en 2020 contre 202 en 2019.

La baisse peut s’expliquer par le fait d’unions reportées d’un an en raison des conditions sanitaires empêchant les grandes fêtes.

En chiffres, quatre mariages ont réuni deux personnes de nationalité monégasque ; 44 hommes monégasques ont épousé une femme de nationalité étrangère ; 30 femmes monégasques ont choisi un époux étranger ; 96 mariages prononcés à Monaco unissaient deux personnes de nationalité étrangère.

Côté divorce, le confinement n’a pas forcément poussé à la rupture car les séparations enregistrées sont aussi en baisse.

En 2020, 63 divorces ont été prononcés, contre 70 en 2019, toutes nationalités confondues.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.