“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Morgane Leray et Alain Plas étaient aux Mandarins

Mis à jour le 27/07/2018 à 05:10 Publié le 27/07/2018 à 05:10
Morgane Leray et Alain Plas.

Morgane Leray et Alain Plas. L.B

Morgane Leray et Alain Plas étaient aux Mandarins

roquebrune-cap-martin

On a retrouvé Morgane Leray, docteur en langue et littérature françaises du XIXe siècle et chercheuse en anthropologie de l'imaginaire à la librairie «Les Mandarins». Pour : «Moi, Charles.B, futur poète maudit», aux éditions de l'association Sourire en bandoulière.

L'Artiste en sa chrysalide est une nouvelle collection alliant recherche universitaire et écriture créative. Écrites à la première personne, fondées sur une chronologie et des anecdotes documentées, les lettres imaginaires qui composent cette collection reconstituent les vingt premières années des grands écrivains. «À destination des collégiens et des lycéens et à partager en famille, elles constituent un medium idéal pour renouer avec la lecture des classiques», explique l'auteure.

Et de poursuivre : «Cela rappelle au lecteur que les artistes, avant d'être reconnus, furent des enfants et des adolescents comme les autres». Morgane Leray était accompagnée d'un auteur très connu dans le Mentonnais en la personne d'Alain Plas. «Pour ma part, je présente «Journal d'un martinet», un conte sur le temps à apprivoiser à travers l'histoire d'un enfant partant à l'école le matin. Les illustrations sont de Patrick Ventujol». Un sympathique moment orchestré par Jean-Michel Goupillou, le patron des Mandarins, ardent défenseur de la littérature. Deux ouvrages à découvrir au plus vite !


La suite du direct