“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monte-Carlo Historique : plus de 300 bolides au départ

Mis à jour le 27/01/2016 à 05:08 Publié le 27/01/2016 à 05:08
Les voitures qui ont fait les grandes heures du Rallye Monte-Carlo s’élancent des quatre coins d’Europe à partir de ce soir pour l’Historique. Ces bolides de légende seront en Principauté samedi vers 14 heures.

Les voitures qui ont fait les grandes heures du Rallye Monte-Carlo s’élancent des quatre coins d’Europe à partir de ce soir pour l’Historique. Ces bolides de légende seront en Principauté samedi vers 14 heures. Photo archives Michael Alesi

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Monte-Carlo Historique : plus de 300 bolides au départ

Le 19e Rallye Monte-Carlo Historique s'élance aujourd'hui d'Oslo et de Glasgow, avant le départ vendredi depuis trois autres villes d'Europe. Les voitures de légende seront à Monaco samedi

Ça ne s'arrête jamais ! Trois jours après l'arrivée du 84e Rallye Monte-Carlo, voilà qu'est lancée la 19e édition du Rallye Monte-Carlo Historique. Course de régularité très attendue par les amateurs de voitures de légende, l'épreuve se distingue, une fois encore, par son incroyable parcours.

Concocté par le comité d'organisation de l'Automobile Club de Monaco, le rallye se déroulera aux quatre coins de l'Europe. La course, ouverte aux voitures ayant participé aux éditions des rallyes automobiles de Monte-Carlo entre 1955 et 1980, durera huit jours et se terminera le 3 février en Principauté, bien sûr.

Départs de cinq villes d'Europe

Les équipages vont ainsi s'élancer, à partir d'aujourd'hui, de cinq villes différentes. Les premiers à partir seront les concurrents d'Oslo. Ils prendront le départ ce matin à 9 h 30 et auront 2 122 kilomètres à parcourir.

Les équipages de Glasgow partiront également aujourd'hui mais à 18 h 30. La capitale écossaise est située à 1 870 kilomètres du lieu d'arrivée.

Il faudra ensuite attendre vendredi 29 janvier pour voir les autres concurrents prendre le départ. Ceux de Bad Homburg (Allemagne) s'élanceront à 12 h 30. Leur trajet est estimé à 1 239 kilomètres. Les équipes en partance de Barcelone (1 138 km) s'élanceront à 18 h et ceux de Reims (1 002 km) à 19 h.

Les 300 concurrents engagés se retrouveront alors samedi 30 janvier à Saint-André-les-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence). Après le prologue qui les mènera dans la vallée de l'Ésteron, ils passeront une nuit de repos en Principauté. Arrivée prévue sur le port Hercule à 14 heures.

Deux épreuves pour finir

Les pilotes s'attaqueront ensuite aux différentes étapes de la compétition. De Monaco à Valence, en passant par Sisteron, Saint-Agrève, Bréziers ou encore Gréolières, les équipages enchaîneront les épreuves de régularité.

Pour conclure cette 19e édition, l'étape finale se disputera dans la nuit du mercredi 2 au jeudi 3 février. Elle sera composée de deux épreuves. La première se déroulera entre Sospel et La Bollène-Vésubie et la seconde entre Lantosque et Coaraze. Les premières équipes seront attendues au Port Hercule de Monaco à partir de 1 h 50.

La soirée de gala, au cours de laquelle aura lieu la remise des prix, est fixée au mercredi 3 février, Salle des Étoiles.

Quelques vedettes au départ

Parmi les 300 concurrents engagés figurent une série de vedettes du volant. À commencer par la star des stars : Jean Ragnotti, 70 ans aujourd’hui, l’un des plus grands champions français avant Sébastien Loeb. Le fringuant sexagénaire sera au volant de la R5 Turbo avec laquelle il a gagné le Rallye Monte-Carlo en 1981. Il concourra hors classement. L’autre vedette arrive tout droit du Dakar sud-américain. Le Monégasque Daniel Elena, le copilote de Sébastien Loeb, sera au volant d’une Golf GTI de 1979, accompagné de son compatriote Olivier Campana. Il s’attaque à son quatrième Monte-Carlo Historique.
À noter aussi la participation de Carlos Antunes-Tavares, le patron de PSA Peugeot Citroën. Il sera au volant d’une Peugeot, évidemment, en l’occurrence une 504 TI de 1972. Ce sera sa troisième participation à l’Historique pour l’emblématique boss du groupe PSA.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.