“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monte-Carlo Fighting Trophy : la consécration

Mis à jour le 04/07/2017 à 05:17 Publié le 04/07/2017 à 05:17
À gauche : le Niçois Grégory Grossi décroche son 2e titre mondial. À droite : Gareth Wittstock remettait la coupe Peace and sport au champion du monde Eddy  Slimani.

À gauche : le Niçois Grégory Grossi décroche son 2e titre mondial. À droite : Gareth Wittstock remettait la coupe Peace and sport au champion du monde Eddy Slimani. MCFT

Monte-Carlo Fighting Trophy : la consécration

Sous le regard attentif de nombreuses personnalités, l'événement a tenu toutes ses promesses en terme de spectacle, dont un KO mémorable infligé par le Français Eddy Slimani

Le Monte-Carlo Fighting Trophy, qui se tenait vendredi dernier, a remporté un succès phénoménal. Qu'il soit décliné en Masters ou en Trophy, le Monte-Carlo Fighting est désormais, après cette 4e édition, consacré par les spécialistes comme un événement international incontournable du kickboxing ou du muaythaï, intégrant la famille des prestigieux rendez-vous sportifs de la Principauté.

Présidé par Félicia Pouget, entourée de Cécile Gélabale, vice-présidente, et du directeur général, Claude Pouget, le Monte-Carlo Fighting Trophy présentait, en présence d'un public nombreux et enthousiaste, un plateau exceptionnel avec quatre championnats du monde au programme. L'événement était retransmis en exclusivité sur SFR Sport et le sera prochainement sur plusieurs chaînes TV.

Le haut niveau de cette manifestation made in Monaco ne faisait aucun doute. La Wako Pro, seule branche professionnelle reconnue par la Wako, remettait à Joël Bouzou, à l'attention du prince Souverain, le trophée de « Monaco, capitale mondiale du Kickboxing » pour 2013 et 2016, année de l'organisation de 9 championnats du monde en une seule soirée, une première mondiale.

Un show à l'américaine

Ce premier Monte-Carlo Fighting Trophy a tenu toutes ses promesses avec un show exceptionnel qui a ravi le public dans lequel on reconnaissait de nombreuses personnalités sportives comme le footballeur Yaya Touré de Manchester City.

Sur le ring, le plateau cinq étoiles offrait des combats d'une intensité rare. Le plus beau KO de la soirée, et sans doute de ces dernières années, était incontestablement celui qu'infligeait le prodige français et champion du monde, Eddy Slimani, 209 fois victorieux sur 217 combats, au quadruple champion du monde hongrois Antoine Habash. Sur un terrible coup de pied retourné sauté au visage, Eddy Slimani foudroyait le Hongrois au 2e round et obtenait le titre mondial et la coupe de Peace and Sport, remis par Gareth Wittstock.

Dans le main event de la soirée, le champion du monde ukrainien, Roman Kryklia, s'imposait par jet de l'éponge au 2e round face au champion du monde français Fabrice Aurieng. La Coupe du prince Albert II lui était remise par Christophe Steiner, président du Conseil national.

Chez les poids lourds, l'icône lituanienne et champion du monde, Serej Maslobojev, décrochait, par jet de l'éponge au 4e round, le titre de champion du monde face au double champion du monde Stéphane Susperregui, après un combat intense et puissant entre deux athlètes imposants et toniques.

Deuxième titre mondial pour le Niçois Grossi

En poids lourd, le champion du monde niçois Gregory Grossi s'imposait brillamment aux points, s'adjugeant un deuxième titre mondial face au redoutable quadruple champion du monde polonais, Dawid Kaspersky, dangereux de bout en bout dans ce combat.

Le double champion du monde français Giovanni Gross, ayant à son actif 239 victoires sur 272 combats, obtenait son troisième titre mondial face au champion du monde azeri, Elshad Alaskarov. Un autre terrible combat opposait la jeune prodige française, la championne du monde Mallaury Kalachnikoff, dotée d'une puissance hors du commun, qui infligeait un terrible KO au 1er round par un crochet dévastateur à la championne du monde 2016, l'Italienne Chiara Vincis.

Le Français Anthony Reccio remportait aux points la ceinture du Trophy aux dépens du français Karim Jabri au cours d'un beau combat. Enfin, le Français Loic Beccaria remportait une belle victoire aux points face à l'Equatorien José Armand Castillo.

Le Monte-Carlo Fighting Trophy a su ravir les spécialistes de kickboxing autant que les néophytes, tous séduits par un show d'exception. Vivement le prochain !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct