“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monte-Carlo dit bye-bye aux Pavillons des merveilles

Mis à jour le 04/04/2019 à 08:12 Publié le 04/04/2019 à 08:08
Monte-Carlo devrait bientôt récupérer un jardin, et sa légendaire perspective.

Monte-Carlo devrait bientôt récupérer un jardin, et sa légendaire perspective. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monte-Carlo dit bye-bye aux Pavillons des merveilles

La place du Casino opère une nouvelle mutation et se sépare des structures éphémères qui ornaient ses jardins depuis plusieurs années. Le temps de l’éclosion est proche

Certains les appelaient "les œufs", d’autres les surnommaient "les galets". Les préfabriqués de luxe installés dans le jardin des Boulingrins, place du Casino à Monte-Carlo, depuis le mois d’octobre 2014, sont en train d’être démontés.

À présent que la vingtaine de boutiques, qui y avaient élu domicile afin de pouvoir procéder à la destruction du Sporting d’hiver, a emménagé dans leurs locaux définitifs au sein du Monte Carlo One, ils n’ont plus de raison d’être.

Alors, pièce par pièce, ces structures, qualifiées à l’époque d’ "audacieuses", avec leurs formes arrondies et leurs teintes claires, sont démontées. Les 5 000 plaques, toutes uniques, réalisées à partir d’un algorithme particulier, et taillé numériquement, vont disparaître.

Les réutiliser ? Il en avait été question. Mais ils ont été conçus sur mesure pour le terrain pentu de la place du Casino. Soit une pente de 7 %, dont la reproduction s’avère dissuasive.

Du côté de la Société des Bains de mer, on reste très évasif sur le sujet. Tout juste nous répond-on qu’ils seront « recyclés ».

Le démantèlement interviendra durant tout le mois d’avril. Il faudra encore patienter quelques semaines pour retrouver un jardin, que l’on imagine extraordinaire. Mais dont la SBM refuse pour le moment de dévoiler le projet.

Les ouvriers travaillent d’arrache-pied.
Les ouvriers travaillent d’arrache-pied. Photo Jean-François Ottonello
D’un jour à l’autre, les travaux progressent très rapidement.
D’un jour à l’autre, les travaux progressent très rapidement. Photo Jean-François Ottonello
Les pavillons conçus par Richard Martinet, à qui l’on doit aussi l’Hôtel de Paris, sont démontés plaque par plaque, et envoyés au recyclage.
Les pavillons conçus par Richard Martinet, à qui l’on doit aussi l’Hôtel de Paris, sont démontés plaque par plaque, et envoyés au recyclage. Photo Jean-François Ottonello

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.