Rubriques




Se connecter à

Monaco, tarif minimum

L’avantage du terrain en quart de finale se mérite.

Clément Bigois Publié le 04/05/2019 à 10:12, mis à jour le 04/05/2019 à 10:12
Kikanovic et l’ASM mettent la pression sur Nanterre dans la course à la 2eplace, synonyme davantage du terrain jusqu’à la finale.
Kikanovic et l’ASM mettent la pression sur Nanterre dans la course à la 2eplace, synonyme davantage du terrain jusqu’à la finale. archives C. D.

L’avantage du terrain en quart de finale se mérite. Et jusqu’à la 34e et dernière journée, aucun adversaire ne fera de cadeau. Les hommes de Sasa Obradovic, bien que meilleure équipe de la phase retour (13 victoires en 14 matches), l’ont bien compris lors de leur séjour parisien. Dès le début du match, les intérieurs franciliens prennent facilement l’avantage sur leurs adversaires avec douze des seize points inscrits par le duo Ibekwe-Jawai. Kikanovic et Buckner n’y arrivent pas. Seuls Robinson et Lacombe permettent à Monaco de rester dans le match (18-21).

La Roca Team passe de l’ombre à la lumière après une pause musclée de coach Obradovic. Plus de dureté et de mouvement, le cocktail fonctionne à merveille. Les Monégasques passent un 13-2 à Levallois en quatre minutes (22-26, 13e puis 35-28, 17e). Le match change de physionomie grâce à Kikanovic efficace en attaque (12 pts) et Lacombe toujours sur son nuage (11 pts et 3 rebs). Les locaux ne répondent plus (42-33).

 

Apathiques au retour des vestiaires, les Monégasques retombent dans leurs travers de début de rencontre. Levallois en profite. En l’espace de sept minutes, les Métropolitains inscrivent sept paniers longue distance (7/10 à la fin du QT). Jaron Johnson, intenable, en rentre quatre pour remettre son équipe sur les bons rails (53-53, 25e). Dee Bost, en réussite, est le seul Asémiste à ne pas couler.

Monaco aurait pu tout perdre après l’exclusion de Kikanovic (cinquième faute) et deux fautes techniques. Mais les cadres, Bost et Ouattara, ne lâchent rien. Ils inscrivent même, à deux minutes de la fin, deux paniers longue distance salvateurs pour passer devant puis créer un petit écart (80-76, 38e). Revenus à un point à trente secondes du buzzer, les Levalloisiens manquent la dernière possession et voient la porte des play-offs se fermer. Monaco respire.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.