“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco passe au compteur électrique intelligent

Mis à jour le 24/02/2020 à 08:24 Publié le 24/02/2020 à 08:23
Pierre Weill, Marie-Pierre Gramaglia, Thomas Battaglione et Pierfranck Pelacchi ont annoncé la création de la plateforme Nexio qui permettra à chaque client de la SMEG d’avoir des informations précises sur sa consommation électrique en temps réel.

Pierre Weill, Marie-Pierre Gramaglia, Thomas Battaglione et Pierfranck Pelacchi ont annoncé la création de la plateforme Nexio qui permettra à chaque client de la SMEG d’avoir des informations précises sur sa consommation électrique en temps réel. Photo Michael Alési/Dir’Com’

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco passe au compteur électrique intelligent

La SMEG commence ces jours-ci à déployer sur le territoire de Monaco des compteurs Nexio qui permettront de suivre sa consommation électrique. Et de pouvoir agir pour la réduire...

La mesure est annoncée comme mettant le numérique au service de la transition énergétique.

À partir du 3 mars en effet, la SMEG entame, d’abord du côté de Fontvieille, le déploiement des compteurs électriques d’une nouvelle génération, capable de comptabiliser la consommation au kilowattheure près et baptisés Nexio.

Une intervention de trente minutes est nécessaire pour supprimer l’ancien compteur et faire basculer chaque client de la SMEG dans la consommation électrique en temps réel ou presque.

C’est la promesse de ces nouveaux compteurs: celle de pouvoir suivre via une application ou un site web, l’usage électrique de son domicile.

En filigrane: la possibilité d’appréhender sa consommation et influer dessus dans une démarche aussi environnementale qu’économique.

"En Principauté, comme dans les pays occidentaux, nous surconsommons de l’électricité", note Thomas Battaglione, administrateur directeur général de la SMEG.

Avec le programme Nexio, chaque client voit ses niveaux de consommation et peut contrôler sa dépense énergétique.

"On peut même décomposer pour voir les usages au quotidien: le chauffage, les appareils ménagers. Et si l’on fait des eco-gestes en les utilisant moins, il est possible d’apprécier l’impact de ces gestes en temps réel via Nexio où la baisse de consommation est valorisée en euros", détaille Pierre Weill, responsable du déploiement de Nexio.

Le compteur permettra aussi des opérations de relevé à distance. Et en cas d’installation dans un nouvel appartement, les équipes de la SMEG promettent aussi d’activité une ligne électrique en une heure.

25.000 compteurs à poser en seize mois

Autour de Marie-Pierre Gramaglia, les équipes de la SMEG: Thomas Battaglione, Pierre Weill et Pierfranck Pelacchi ont dévoilé ce projet qui va toucher les 25.000 clients de la société.
Autour de Marie-Pierre Gramaglia, les équipes de la SMEG: Thomas Battaglione, Pierre Weill et Pierfranck Pelacchi ont dévoilé ce projet qui va toucher les 25.000 clients de la société. Photo Michael Alési/Dir’Com’

Il faudra seize mois à la SMEG pour équiper l’ensemble de la Principauté. Ce qui représente 25.000 nouveaux compteurs à poser. Sauf à quelques endroits, comme à la tour Odéon, où une expérimentation de Nexio est menée depuis 2015. Et les résultats ont engagé la SMEG a étendre le processus.

Un pari important pour le gouvernement et la SMEG qui investissent neuf millions d’euros hors taxe dans le déploiement de cet outil.

Pour les plus craintifs de cette nouvelle technologie - dont le projet similaire baptisé Linky a fait débat en France - la SMEG et le gouvernement s’engagent de concert à ce que le compteur Nexio soit sécurisé et que les données qu’il génère soient protégées, cryptées et seulement à destination de son utilisateur.

En parallèle, il ne sera pas non plus possible de détecter des utilisateurs qui ont des comportements peu vertueux et surconsomment de l’électricité dans leur logement.

"Le but n’est pas de fliquer les utilisateurs, ils feront ce qu’ils veulent", assure Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de gouvernement-ministre pour l’Équipement, l’Urbanisme et les Finances, "mais nous espérons que chacun et chacune apporte, dans sa vie quotidienne, sa pierre à l’édifice pour encourager la prise de conscience et agir avec efficacité sur ses dépenses énergétiques".

Une volonté partagée par Thomas Battaglione: "Nous voulons embarquer avec nous les 25.000 clients pour arriver à une décroissance de notre consommation électrique en Principauté".

Le pari est lancé, réponse dans quelques années...


Une technologie filaire, différente des compteurs Linky en France

Les compteurs jaunes sont déployés en France depuis 2015.
Les compteurs jaunes sont déployés en France depuis 2015. Photo Franck Fernandes

En France, depuis leur déploiement à partir de 2015, les compteurs intelligents Linky développés par Enedis ont été au cœur de plusieurs polémiques liées principalement à la sécurité de données privées ou à la possible influence sur la santé publique en raison des ondes électromagnétiques déclenchées par ces équipements.

En Principauté, les compteurs intelligents Nexio auront "les mêmes fonctionnalités qu’un compteur Linky", détaille Thomas Battaglione, "à la différence importante qu’ils n’émettent aucune onde radio".

En effet, la technologie choisie est entièrement filaire. "Le câble est le support de l’information, nous n’utilisons pas de wifi."

Une communication pour rassurer les usagers, couplée au fait que - 90% des compteurs - sont placés hors des logements sur le territoire monégasque, dans des gaines techniques.

Si en France, des nombreux usagers ont souhaité refuser l’installation d’un compteur de technologie Linky, en Principauté pour l’heure, les autorités n’envisagent pas cette éventualité.

"Il n’y a aucune raison de s’y opposer", répond Pierfranck Pelacchi, directeur commercial de la SMEG, "les compteurs Nexio permettent d’accéder à un univers numérique sécurisé et confidentiel".

D’autant qu’à la SMEG, on prédit la disparition des compteurs électriques classiques d’ici à 2025 en Europe.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.