“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco ouvre la porte des archives de la Seconde Guerre mondiale

Mis à jour le 23/01/2020 à 20:24 Publié le 23/01/2020 à 18:00
La Commission pour l’assistance aux victimes de spoliations de Monaco, ici à sa création en 2006, a donné son aval pour l’ouverture des archives de la Seconde Guerre mondiale au Centre Simon-Wiesenthal.

La Commission pour l’assistance aux victimes de spoliations de Monaco, ici à sa création en 2006, a donné son aval pour l’ouverture des archives de la Seconde Guerre mondiale au Centre Simon-Wiesenthal. Archives Gaetan Luci / Palais princier

Monaco ouvre la porte des archives de la Seconde Guerre mondiale

En voyage en Israël, le Ministre d’État Serge Telle rencontrera aujourd’hui le représentant du Centre Simon-Wiesenthal et lui offrira l’accès qu’il avait demandé aux archives de la guerre.

Le 18 décembre dernier, Shimon Samuels, président du Centre Simon-Wiesenthal, qui se définit comme une ONG juive, écrivait une lettre au Ministre d’État dans laquelle il demandait l’ouverture des archives de la Seconde Guerre mondiale à des fins de recherche.

"Si nous, le Centre Simon-Wiesenthal, obtenions l’accès aux archives de Monaco à l’occasion du 75e anniversaire, cela permettrait aux familles des victimes de tourner enfin une douloureuse page. Mais si Monaco persiste à nier l’accès à ces archives, l’on ne pourrait interpréter cette position que comme une trahison de sa dette morale envers l’Histoire", disait-il alors, mentionnant la date prochaine du 75e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau.

Il précisait également avoir déjà fait cette demande, mais que le président de la Commission pour l’assistance aux victimes de spoliations (CAVS) avait fait savoir que cela ne relevait pas de sa compétence.

"Le gouvernement n’a jamais refusé"

Interrogé, le gouvernement nous avait fait savoir que la demande serait traitée avec une grande attention et qu’elle serait examinée à la prochaine commission.

Alors que Serge Telle, en déplacement, rencontrera le représentant du Centre Wiesenthal aujourd’hui, le gouvernement nous a fait savoir qu’une réponse positive serait apportée à sa demande: "La Principauté de Monaco n’a jamais refusé l’accès aux archives demandé par le Centre Simon-Wiesenthal. Au contraire, le gouvernement vient d’agréer la proposition de la CAVS de recevoir, avec le Groupe d’experts chargé d’établir la liste des personnes juives de Monaco arrêtées et déportées durant la Seconde Guerre mondiale, les chercheurs du Centre Simon-Wiesenthal. Ce sera l’occasion de rappeler le processus engagé, depuis 2006, à l’initiative du Prince souverain, aussi bien dans le domaine de l’établissement des faits, du devoir de mémoire que de l’indemnisation des victimes. Les chercheurs du Centre Simon-Wiesenthal pourront alors plus facilement accéder, en toute transparence, aux archives qui leur paraîtront nécessaires de consulter. Toute nouvelle source documentaire qui serait apportée par leur soin serait naturellement étudiée et traitée."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.