Rubriques




Se connecter à

Monaco n'envisage pas de couvre-feu à 18 heures "pour l'heure"

A l'occasion d'un entretien diffusé sur la chaîne de télévision Monaco Info, le conseiller de gouvernement-ministre de l'Intérieur, Patrice Cellario, estime que le taux d'incidence actuel ne nécessite pas de durcir les modalités actuelles du couvre-feu.

th. M Publié le 30/12/2020 à 19:51, mis à jour le 30/12/2020 à 19:51
Le couvre-feu (de 20h à 6h) reste en vigueur jusqu'au 15 janvier à Monaco. Photo Jean-François Ottonello

Alors que le couvre-feu pourrait être avancé à 18 heures dans certains départements français, dont les Alpes-Maritimes, pour contrer la propagation du coronavirus, Monaco ne l'envisage pas pour l'instant.

"Pour l'heure une telle disposition n'est pas envisagée en Principauté de Monaco", a assuré le conseiller de gouvernement-ministre de l'Intérieur, Patrice Cellario, ce mercredi soir sur Monaco Info.

"Si le taux d'incidence a évolué de manière un peu défavorable ces derniers jours en Principauté, il demeure sensiblement inférieur au taux d'incidence qui ont amené les autorités françaises à prendre un telle disposition", s'est-il justifié ensuite.

 

"Le gouvernement n'exclut pas de renforcer les mesures de lutte contre la Covid-19"

Pour autant, le gouvernement princier reste sur ses gardes quant à l'évolution des courbes de positivité à la Covid-19 ces prochains jours.

"Le gouvernement n’exclut pas de renforcer les mesures de lutte contre la Covid-19 si l’évolution de la situation sanitaire en Principauté le justifie. Il maintient l’ensemble des mesures actuellement en vigueur, notamment le couvre-feu (de 20h à 6h), la fermeture des bars et des établissements de nuit, ainsi que le port du masque obligatoire, qui ont permis jusqu’ici de lutter contre le développement de l’épidémie."

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.