Rubriques




Se connecter à

Monaco ne répond plus

C e match n'est pas le reflet de notre semaine à l'entraînement », a lâché Thierry Henry, qui n'a pas reconnu son équipe monégasque samedi à Reims (0-1).

Fabien Pigalle Publié le 05/11/2018 à 05:25, mis à jour le 05/11/2018 à 05:25
Abdelhamid (Reims) qui devance Falcao... L'ASM ne s'en sort pas.
Abdelhamid (Reims) qui devance Falcao... L'ASM ne s'en sort pas. AFP

C e match n'est pas le reflet de notre semaine à l'entraînement », a lâché Thierry Henry, qui n'a pas reconnu son équipe monégasque samedi à Reims (0-1). Franchement, on veut bien le croire. Sur parole ; puisque les entraînements étant fermés au public et à la presse, on ne peut pas vraiment juger directement. Mais au vu de la prestation livrée au stade Auguste Delaune, il y a de quoi être désarmé. Le football est un jeu, certains l'ont sûrement oublié. Ils sont peu à l'avoir fait. Les Monégasques étaient tétanisés. Appliqués comme jamais au point d'en devenir brouillon et maladroit. Et que dire de l'impact, des duels perdus. On a senti l'envie de respecter les consignes, mais absolument pas celle de vouloir gagner. C'est pourtant le minimum à avoir quand on entre sur un terrain.

Un état d'esprit qui fait écho aux propos vindicatifs tenus par le président Vadim Vasilyev après le match nul contre Dijon. Un timing qui fait débat. Il aurait été peut-être plus approprié d'entendre le dirigeant russe après la prestation calamiteuse à Reims.

 

Plus de 100 millions d'euros ont été dépensés cet été, principalement sur de jeunes joueurs prometteurs afin de préparer les années à venir... en oubliant la saison présente qui doit être jouée. Si du côté de Vadim Vasilyev, on assure « prendre conscience de la situation », il faudra corriger les erreurs de casting au mercato d'hiver et s'activer sérieusement sur le marché des transferts. Cette saison montre le mauvais côté du projet, qui en a aussi des bons. Les bons ? La valorisation des talents, les plus-values et le titre de champion de France. Le mauvais ? A force de casser et reconstruire, à un moment tout le monde est usé. Ceux qui restent, et ceux qui arrivent de plus en plus jeunes, pour des sommes de plus en plus élevées. Impossible de se tromper sur le recrutement. Tout comme la désignation des cadres pour assumer la transmission. Car cette année, ni Tielemans, ni Jemerson, ni Sidibé, ni Falcao, ni Rony Lopes, ni Jovetic n'ont les épaules pour montrer la voie. Enfin, il faut un entraîneur capable d'assumer et digérer tout ça. Pendant pratiquement cinq saisons Jardim a été l'homme de la situation. Mais au sortir de la 9e journée, il a été remercié par sa direction, avec un gros chèque en guise de parachute doré. Henry est choisi pour lui succéder.

Un vrai pari.

Un de plus.

Romain Hamouma, buteur de la victoire des Verts (4-3).
Romain Hamouma, buteur de la victoire des Verts (4-3). AFP.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.