“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Licencié pour une brosse à dents et des viennoiseries

Mis à jour le 08/11/2016 à 05:23 Publié le 08/11/2016 à 05:22
Ils étaient une cinquantaine, hier, devant l'hôtel Fairmont Monte-Carlo. Une action de solidarité avec le salarié licencié, pour demander sa « réintégration  » et dénoncer « l'injustice  » de la situation.

Ils étaient une cinquantaine, hier, devant l'hôtel Fairmont Monte-Carlo. Une action de solidarité avec le salarié licencié, pour demander sa « réintégration » et dénoncer « l'injustice » de la situation. Jean-François Ottonello

Licencié pour une brosse à dents et des viennoiseries

Ils ont accroché une brosse à dents au revers de leur veste.

Ils ont accroché une brosse à dents au revers de leur veste. Il est 15 heures, hier après-midi, et une cinquantaine de personnes se presse devant l'hôtel Fairmont Monte-Carlo, à Monaco. L'une d'entre elles tient un balai avec, au bout, une brosse qui rappelle elle aussi l'ustensile.

Et c'est justement une brosse à dents qui a conduit, hier, à un débrayage et une mobilisation devant l'établissement. Les délégués du personnel - rejoints par le syndicat Hôtels cafés restaurants et celui des Cuisiniers,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct