“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco, les jambes lourdes

Mis à jour le 12/03/2017 à 05:11 Publié le 12/03/2017 à 05:11
Le festival offensif de Dee Bost (25 pts en 20 minutes, 6/8 à 3 pts), ici face à Schaffartzik, n'a pas suffi pour la Roca Team à Nanterre.

Le festival offensif de Dee Bost (25 pts en 20 minutes, 6/8 à 3 pts), ici face à Schaffartzik, n'a pas suffi pour la Roca Team à Nanterre. LP/Icon Sport

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco, les jambes lourdes

Émoussé par les combats européens, le leader a subi l'adresse et la fougue de Nanterre 92

Suivant le test chalonnais un autre défi attendait Monaco : un déplacement à Nanterre autre membre du Top 4. Après la débauche d'énergie consentie mercredi face à l'AEK Athènes, on pouvait craindre une baisse de régime pour les joueurs de Zvezdan Mitrovic.

C'est d'ailleurs ce que l'on a rapidement constaté avec une entame compliquée face à une équipe bien en rythme. Dans la peinture, le puissant Mathias Lessort a rapidement imposé sa loi. L'option Bangaly Fofana a conduit au rééquilibrage des débats (23-19 à la 10e) avant que la vista de Dee Bost ne propulse la Roca Team en tête (32-33 à la 14e). On aurait pu croire les Leaders de la ProA lancés mais c'était sans compter le terrible 13-0 encaissé par Nik Caner-Medley et consorts dans le deuxième quart-temps. En laissant notamment Chris Warren prendre confiance, Monaco a permis à ses adversaires, dont Chris Warren, d'allumer quelques mèches (48-40 à la mi-temps).

Butterfield allume les mèches

Et cela a été pire pour les Monégasques au retour des vestiaires puisque Nanterre a réussi à enchaîner les paniers à trois points par Spencer Butterfield (3/3 à 3 pts) et Hugo Invernizzi faisant grimper l'écart (71-47 à la 27e). Heureusement Nik Caner-Medley a contribué à limiter la casse avant que Dee Bost, une fois sa nervosité mise de côté, ne prenne feu à longue distance.

Yakuba Ouattara lui a emboîté le pas en profitant des largesses défensives de la défense nanterrienne (77-67 à la 33e). Mais en laissant trop de fautes, Monaco a de nouveau donné les clefs à Nanterre92 pour se mettre à l'abri. Les arbitres ont accordé 28 lancers aux Verts contre 10 à la Roca Team.

Les derniers paniers en rafale de Dee Bost (25 points), n'auront donc pas suffi pour réussir un come-back. La série de 13 victoires d'affilée en ProA s'est arrêtée.

« La fatigue peut expliquer une partie de la défaite, a confié Paul Rigot. Mais elle n'est pas très grave. On sait que toutes les équipes, notamment Nanterre, ont à cœur de nous battre mais on reste confiant pour la suite ».

Prochain rendez-vous pour Monaco ? La réception de Châlons-Reims, samedi prochain (19h). Une semaine à un seul match : cela ne fera pas de mal à l'ASM.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.