“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco : les animaux en vedette au prochain Festival du cirque

Mis à jour le 30/12/2018 à 05:10 Publié le 30/12/2018 à 05:10

Monaco : les animaux en vedette au prochain Festival du cirque

En janvier prochain, la 43e édition du Festival international du cirque de Monte-Carlo sera fidèle à ses principes : présenter les numéros classiques de l'art circassien.

En janvier prochain, la 43e édition du Festival international du cirque de Monte-Carlo sera fidèle à ses principes : présenter les numéros classiques de l'art circassien. N'en déplaise aux voix qui s'élèvent contre la présence d'animaux sous les chapiteaux de cirque.

Au Festival, la ligne est claire : « Respect, complicité, jeu et affection sont des valeurs que le comité d'organisation, placé sous la présidence de la princesse Stéphanie, continue de promouvoir : les animaux, souvent nés dans les cirques, sont considérés comme de véritables artistes et le public pourra se rendre compte, tant à l'intérieur du chapiteau que dans la ménagerie, que les animaux sont les stars de cette 43e édition, sans lesquelles le cirque ne pourrait exister ».

Le retour de Martin Lacey

Un principe qui s'accorde à ceux liminaires, initiés par le créateur du festival, le prince Rainier III en 1974, qui, à l'époque, insistait déjà sur la nécessité de traiter avec égard les animaux, non seulement pendant leur numéro, mais aussi en dehors de la piste.

Ainsi cette année, la sélection du Festival compte sur quelques numéros éblouissant pour satisfaire le public amateur. À commencer par le come-back d'une star de la discipline : le Britannique Martin Lacey.

Clown d'or en 2010, il est considéré comme le plus grand dresseur de fauves au monde. Le numéro qu'il présentera à Monaco en janvier, il le partage avec 26 fauves autour de lui dans la cage.

Autre professionnel attendu : Marcel Krämer, passionné de dressage depuis son enfance qui investira la piste avec un groupe d'ânes… qui devraient montrer au public, leur talent pour danser une valse ! Dans sa ménagerie, Krämer accueillera aussi cinq bisons américains, de 800 kg chacun qui devraient étonner le public.

Des mastodontes au casting de cette 43e édition qui compte plus de 150 artistes originaires de 15 pays pour viser les clowns d'or, d'argent et de bronze.

archives Monaco-Matin

La suite du direct