Rubriques




Se connecter à

Le yachting se met au vert Le yachting se met au vert

Le plus grand salon international de la plaisance a ouvert ses portes hier sur le port Hercule. C'est l'occasion de découvrir qu'avoir un bateau, ça peut aussi être un petit peu plus écolo

Publié le 28/09/2017 à 05:31, mis à jour le 28/09/2017 à 05:31

Quelque part dans les allées fourmillantes du 27e Monaco Yacht Show, quelqu'un a lancé cette phrase : « C'est pas parce qu'on a les moyens qu'on est obligé d'être un gros pollueur. » Autant de sagesse populaire ne pouvait trouver qu'un écho favorable dans une Principauté aussi attachée à la sauvegarde de l'environnement.

Seulement voilà : à première vue, on parle quand même d'un loisir qui consomme plusieurs centaines de litres de carburant à l'heure. À ce niveau-là, l'empreinte carbone est quasi gravée dans le marbre, façon fossile, pour les millénaires à venir.

Alors certains fabricants ont commencé à turbiner sur le sujet. Comme ce constructeur allemand qui propose un tender de 14 mètres, entièrement en fibre de carbone. Résultat, selon un spécialiste, « il pèse moins de la moitié du poids d'un équivalent en acier. On a donc une consommation réduite de moitié, de bien meilleures accélérations et une plus grande vitesse ». On va donc plus loin, plus fort, plus vite. Et surtout plus propre. Le tout, dans une gamme de prix absolument équivalente aux modèles en acier.

Le même constructeur prépare d'ailleurs une petite embarcation électrique, avec une autonomie suffisante pour faire 40 miles.

 

Porsche se jette à l'eau

Côté super-yacht, les regards étaient tournés vers le GT115 de l'armateur monégasque Dynamiq, qui a été dévoilé hier. Preuve de son succès : plus de brochures disponibles, ni de rendez-vous pour les visites. La cause d'un tel engouement ? C'est le studio F.A. Porsche qui l'a designé. Un bijou qui fonctionne sur une technologie hybride (là aussi, plus respectueuse de la nature), et qui ne sera produit qu'à sept exemplaires.

Jusque dans les intérieurs, on se reverdit un peu. Parce que quand on achète un bateau neuf, on ne va quand même pas dormir par terre, on trouve au Monaco Yacht Show tout le nécessaire pour la literie. Comme ce fabricant venu d'Angleterre qui propose des matelas éco-conçus, à base de mousse de latex naturel, de coton provenant de jeans recyclés et de fibre de coco biologique. « En plus, il est entièrement recyclable ! Quand les clients n'en veulent plus, ils nous le ramènent, et on réutilise tout. »

Ou quand le recyclage s'invite dans l'industrie du super-luxe...

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.