Rubriques




Se connecter à

Monaco : le beau va si bien à Tom van der Bruggen

Créateur des jeux Kapla, l'homme d'affaires néerlandais, résident monégasque, reçoit ses invités sur le Moonbeam IV actuellement amarré sur la marina du Yacht-club pour la Classic Week

Joelle Deviras Publié le 18/09/2017 à 05:31, mis à jour le 18/09/2017 à 05:31
Tom van der Bruggen, nouvel armateur du cotre aurique ayant appartenu au prince Rainier III.
Tom van der Bruggen, nouvel armateur du cotre aurique ayant appartenu au prince Rainier III. Jean-François Ottonello

Il est un peu plus de 9 heures. L'équipage du Moonbeam IV s'active pour la première régate de la journée organisée par Yacht-club de Monaco dans le cadre de la Classic Week. Les gestes sont précis et habiles, les mines chaleureuses et studieuses ; comme une chorégraphie savamment orchestrée.

Dans l'habitacle du voilier, un homme seul prend son petit-déjeuner. Boisson chaude, jus de fruit frais, viennoiseries… Ce n'est plus le ballet blanc de la grande scène du pont, mais le théâtre intime de Tom van der Bruggen.

Rendez-vous avec un poète aux allures de petit frère d'Ernest Hemingway, l'œil vif et brillant.

 

Rendez-vous avec l'inventeur des Kapla, l'homme qui vend aujourd'hui 120 millions de planchettes de bois par an pour le bonheur des enfants - « Mais le succès commercial n'a pas été facile… »

Rendez-vous avec le nouvel armateur du Moonbeam IV, un cotre aurique de 1914 qui a appartenu au prince Rainier de Monaco en 1950, et sur lequel le souverain monégasque et sa jeune épouse Grace Kelly ont fait leur voyage de noces.

Tom van der Bruggen fait revivre les légendes et en crée de nouvelles. Il en est le personnage central.

« Trois jours de vacances cet été »

À 79 ans, il avoue n'avoir « pris que trois jours de vacances cet été ». Car il lui a fallu organiser son festival de musique classique dans son Château d'Excideuil en Dordogne, organiser une exposition de tableaux, organiser les trente ans de Kapla, suivre le chantier de ce qui sera le futur musée du jouet à Nice…

À bord d'« un des trois plus grands cotres auriques du monde, qui a gagné toutes les courses dans les années vingt », Tom van der Bruggen se réjouit de toutes les splendeurs qui composent son bateau. Sa cabine est un cocon en bois vernis exceptionnel d'élégance et chaque pièce, la plus futile soit-elle, exprime cet art de vivre la mer d'il y a plus de cent ans, de la manière la plus raffinée.

 

Tom van der Bruggen est un amoureux des belles choses. Cela se voit et il le porte très bien.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.