“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco III sans réalisme

Mis à jour le 29/01/2018 à 05:22 Publié le 29/01/2018 à 05:22
Bessame Fettache et les Pégomassois ont payé leur manque d'expérience...

Bessame Fettache et les Pégomassois ont payé leur manque d'expérience... L. B.

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Monaco III sans réalisme

Opposés au leader Berre hier après-midi, les joueurs de Grégory Campi ont péché dans le dernier geste, ne parvenant pas à décrocher une victoire qui n'aurait souffert d'aucune contestation (0-0).

Opposés au leader Berre hier après-midi, les joueurs de Grégory Campi ont péché dans le dernier geste, ne parvenant pas à décrocher une victoire qui n'aurait souffert d'aucune contestation (0-0).

Ils auront tenté le tout pour le tout mais même leur dernier corner n'a rien donné (90+5'). Les Monégasques ont finalement obtenu le point du nul face à Berre (0-0), à l'issue de cette rencontre délocalisée à Saint-Jean-Cap-Ferrat. Pourtant, les occasions n'ont pas manqué…

« C'est un match que l'on doit plier à la mi-temps, lance Grégory Campi, l'entraîneur de l'ASM III. C'est souvent ce type de match que tu perds. »

Après dix premières minutes à courir derrière les Berratins, ses joueurs prenaient le contrôle du jeu. Deux tirs ne trouvaient d'abord pas le cadre (13', 15') puis Rinaldi se présentait en face à face avec Azzizi mais ce dernier récupérait la gonfle (18'). La première période était à sens unique : Berre n'a pas cadré une seule frappe ! Le dernier frisson intervenait juste avant la pause, lorsque Hamri touchait le poteau (45').

« Ensuite, on a surtout fait attention à ne pas perdre. Si mon gardien ne fait pas un super arrêt à la dernière minute, on repart avec la défaite », concède Grégory Campi.

La deuxième période était bien plus équilibrée. Un hors-jeu sur coup-franc annulait un but visiteur (47'), Berthomier s'illustrait acrobatiquement (58') et Hamri sollicitait de nouveau le gardien adverse (64'). Le jeu se durcissait (six cartons jaunes étaient distribués) et Berre aurait pu faire un hold-up mais Vallaurio était à la parade (90+3'), préservant le score de parité.

Rafosse et les Monégasques ont buté sur le solide bloc du leader.
Rafosse et les Monégasques ont buté sur le solide bloc du leader. Franck Fernandes

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.