Rubriques




Se connecter à

Monaco II, réaction attendue

Après avoir montré du caractère il y a deux semaines pour réussir leurs débuts, les Monégasques ont connu un premier coup d'arrêt à Hyères, samedi dernier (1-0).

Jérémie BernigoLE Publié le 26/08/2017 à 05:14, mis à jour le 26/08/2017 à 05:15
Jordi Mboula et les Monégasques s'étaient fait cueillir d'entrée par Hyères la semaine dernière sans jamais parvenir à revenir.
Jordi Mboula et les Monégasques s'étaient fait cueillir d'entrée par Hyères la semaine dernière sans jamais parvenir à revenir. Frank Muller

Après avoir montré du caractère il y a deux semaines pour réussir leurs débuts, les Monégasques ont connu un premier coup d'arrêt à Hyères, samedi dernier (1-0). Le scénario du match était pourtant quasiment similaire, Monaco II encaissant un but en première mi-temps. Un penalty rapidement concédé (4') et voilà que les joueurs de David Bechkoura ont couru après le score durant toute la rencontre. En vain, cette fois. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé, appliquant, même dans la défaite et la difficulté, les préceptes offensifs de leur coach. Mais les Asémistes ont manqué de réalisme. Septième du classement, Monaco II devra régler la mire cet après-midi à 18 heures face à Tarbes, une équipe en difficulté. Les Tarbais pointent à la 12e place après le nul décroché à Sète (1-1) samedi dernier. Le club haut-pyrénéen s'était précédemment incliné en terre toulonnaise (2-1). L'an dernier, les confrontations entre les deux équipes avaient laissé un goût amer à la réserve monégasque, défaite à domicile (2-3) et n'ayant pu rapporter qu'un point de son déplacement à Tarbes (1-1).

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.