“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco II peut avoir des regrets Le Cannet, série gagnante

Mis à jour le 25/03/2018 à 05:10 Publié le 25/03/2018 à 05:10
Pas à leur niveau les Monégasques hier soir face à Sète.

Pas à leur niveau les Monégasques hier soir face à Sète. J.B.

Monaco II peut avoir des regrets Le Cannet, série gagnante

Ça leur pendait au nez.

Ça leur pendait au nez. En supériorité numérique pendant plus de 70 minutes et après avoir ouvert la marque, les Monégasques ont finalement concédé l'égalisation dans le dernier quart d'heure. Le but de Yagousseti, bien trouvé dans la surface, récompensait ainsi les efforts fournis par Sète (1-1, 74').

« Ce n'est pas plus facile de jouer à 11 contre 10 à partir du moment où les joueurs ne courent pas et ne font pas les efforts », lâchait David Bechkoura, amer.

Pourtant tout avait plutôt bien commencé pour les joueurs du Rocher. Sétois le plus dangereux en début de partie, Forestier percutait Diarra de plein fouet, pied en avant, et laissait ses camarades (17'). Monaco n'en demandait pas tant et enfonçait immédiatement son adversaire. Déjà buteur en amical la veille avec les professionnels contre le Genoa, Sylla scorait sur l'action suivante (1-0, 19'). Son 14e but en 17 rencontres.

Avant ces deux minutes folles, ses coéquipiers se montraient fébriles défensivement. Heureusement pour eux, les tentatives adverses terminaient dans les nuages (6', 7').

Mais penser que Sète allait lâcher le match aussi rapidement aurait été une erreur. Agressifs et déterminés, les Héraultais sanctionnaient l'attentisme dont faisait parfois preuve la réserve monégasque. Une mauvaise relance entraînait un duel remporté par Fernandez et il fallait ensuite un dégagement de Mbae sur la ligne pour retarder l'échéance (45'). Irie tapait le poteau (56'), Sylla voyait sa frappe repoussée par le gardien (67') puis Monaco cédait, malgré les avertissements (51', 65', 68').

« Je les avais prévenus à la mi-temps, soufflait l'entraîneur. J'avais demandé des choses qui n'ont pas été réalisées. Je suis très mécontent de leur prestation. »

Une fois n'est pas coutume, les deux équipes sont venues spontanément saluer la prestation de l'arbitre de la rencontre, M. Kani, il est vrai bien secondé par son duo d'assistants. Même les dirigeants de Bastia EF, malgré la défaite, ont tenu à féliciter ce jeune trio d'arbitres.

Il faut dire que pendant les 45 premières minutes, les deux équipes n'ont pas vraiment réchauffé l'ambiance. Plongés dans un faux rythme, les locaux ne parvenaient pas à prendre le jeu à leur compte et multipliaient les mauvaises passes et les maladresses devant la cage corse. Une première période assez tranquille pour Naoufel Chared, le gardien des U19, titularisé par ses deux entraîneurs pour pallier la blessure d'Andrietti.

Lopez et Tabet profitaient de la pause pour rappeler certaines consignes. Un message reçu cinq sur cinq puisque dès la reprise, Lahouel profitait d'un espace côté gauche pour centrer devant le but. Polentini décochait une tête plongeante qui heurtait le poteau et, malgré l'intervention de Casta, le ballon filait au fond (1-0, 51'). Un but libérateur pour les équipiers de Coulon qui prenaient enfin la possession du ballon. Une domination qui portait ses fruits puisque sur une nouvelle phase offensive, la reprise de volée de Ako surprenait toute la défense corse (2-0, 76'). Les « Verts » auraient même pu aggraver le score dans les dernières minutes, mais Casta était là pour écarter une frappe de Henaini (89') et repousser au premier poteau un coup franc de Core (90').

Ce nouveau succès confirme la belle série des Cannettans qui restent sur sept rencontres sans défaite dont quatre victoires. « On a su rester patients pour retrouver une meilleure assise dans notre jeu et même si on manque encore un peu de justesse technique pour nous mettre à l'abri plus tôt, nous restons sur une dynamique très positive » savourait Farid Tabet.

L'ESCR reste sur 7 matchs sans défaite dont 4 succès.
L'ESCR reste sur 7 matchs sans défaite dont 4 succès. Gilles Traverso

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct