“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Monaco II : le coup d'arrêt

Mis à jour le 06/11/2016 à 05:03 Publié le 06/11/2016 à 05:03
Après trois succès de rang, l'ASM a chuté hier soir à Marignane.

Après trois succès de rang, l'ASM a chuté hier soir à Marignane. archives JFO

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco II : le coup d'arrêt

Marignane n'a pas fait de complexe hier soir.

Marignane n'a pas fait de complexe hier soir. Portés vers l'offensive pour rivaliser avec une formation monégasque renforcée par neufs joueurs pros, les Provençaux posent des problèmes au club princier, dès l'entame, par Bosca côté gauche, Gigliotti dans l'axe ou Vayson à droite.

Les joueurs de la Principauté réagissent par une percussion de Dabila qui contraint le portier marignanais à s'illustrer (14').

La partie s'anime au fil des minutes et le niveau de jeu relevé offre un spectacle de qualité. Gigliotti s'échappe sur le côté droit et repique au centre mais seul face à Badiashile, il frappe au-dessus (16'). La technicité déployée par Lamatina & Co pousse souvent les joueurs du Rocher à la faute.

Dominateur dans la récupération et la construction, le MGFC ne parvient pourtant pas à percer le rideau défensif adverse. Même une excellente phase orchestrée par le trio Vayson-Gigliotti-Bosco, à une touche de balle, demeure détournée par Badiashile (35').

Dans la foulée, une contre-attaque de l'ASM voit Bongiovanni expédier sa tête décroisée sur la transversale (37'). Malgré l'incertitude qui entoure leur prestation, les joueurs de Patrice Eyraud ne doutent pas. Et la récompense intervient. Vayson, parti seul, se fait accrocher à 35 mètres des buts. Le coup franc magnifique de Gigliotti conduit le cuir en pleine lucarne (1-0, 40'). L'ancien professionnel de l'ASM a fait très mal à son ancien club.

Juste avant la pause, Vanni brille. Il détourne un tir de Cardona (45') pour maintenir l'écart.

Une avance qui fond dès le retour des vestiaires. Après une faute de Dridi sur Andzouana dans la surface, Cardona égalise sur penalty (1-1, 49'). L'ASM, déterminée, se rue alors à l'offensive et pousse les Marignanais à défendre. Les coéquipiers de Vanni restent néanmoins maîtres du ballon avec une belle utilisation des espaces. Les Provençaux obtiennent alors un nouveau coup franc.

Un cadeau pour le maître artificier Gigliotti, qui en profite pour redonner les commandes aux siens (2-1, 53').

Sonnée, la troupe à Souleymane Cissé n'est pas loin de sombrer. Bosco est contré in extremis (66') puis frappe à ras du poteau (71').

Après un carton plein en octobre (9 points pris sur 9 possibles), les Asémistes ont connu un coup d'arrêt hier soir. Une réaction est attendue contre Toulon, le 19 novembre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.