“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco II en démonstration

Mis à jour le 04/02/2018 à 05:17 Publié le 04/02/2018 à 05:17

Monaco II en démonstration

Le derby entre les réserves monégasque et niçoise a largement tourné en faveur des joueurs du Rocher, bien plus fringants et réalistes que leurs homologues du Gym

L'entraîneur monégasque, David Bechkoura, avait pointé du doigt le problème de finition de ses joueurs. Ces derniers ont répondu de la meilleure des manières en s'imposant largement dans le derby contre la réserve niçoise (3-0), hier.

« Je félicite mes joueurs car il y a eu du jeu et des buts. Quand on en marque trois, cela concrétise tout le travail accompli dans le jeu de possession. J'attendais ça depuis un moment », lançait le coach dans un sourire.

Le dernier but comme un symbole : après un débordement de N'Gakoutou, Alioui terminait le travail du plat du pied (3-0, 87'). Ce type d'action s'était répété à de nombreuses reprises très tôt dans le match mais aucun Monégasque n'était présent pour conclure (3', 4', 13')…

Une entame de match tonitruante pour des Asémistes qui asphyxiaient leurs adversaires. Un pressing qui occasionnait l'ouverture du score lorsque la mauvaise relance niçoise atterrissait dans les pieds de Faivre. Des vingt mètres, il laissait pantois Bezzina (1-0, 15').

« Ils ont été meilleurs que nous, surtout en première période, admettait le directeur du centre de formation du Gym, Alain Wathelet, qui remplaçait Laurent Bonadei, malade. On avait été ambitieux en changeant notre système et on s'est mis en difficultés. »

Seul Fleury, côté niçois, se procurait deux occasions (29', 45') dans les 45 premières minutes, là où les Monégasques faisaient le siège du camp adverse. Antonucci voyait notamment sa frappe fuir le cadre après un numéro d'équilibriste (44').

Une question de « technique »

Nice revenait ensuite à son système normal et profitait des pertes de balle de l'ASM pour se montrer dangereux en seconde période. Mais Alioui refroidissait les velléités adverses après un excellent contrôle (2-0, 47') et réalisait même le doublé en fin de match.

« On a loupé deux belles occasions pour être à 2-1… Le match aurait été différent. C'est la technique qui a fait la différence, que ce soit devant le but ou dans la relance », concluait Alain Wathelet. Avec cette large victoire - et malgré un match en moins - l'ASM II prend la septième place et deux points d'avance sur son rival.


La suite du direct