“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco et le Monténégro : naissance d'un partenariat

Mis à jour le 11/03/2017 à 05:18 Publié le 11/03/2017 à 05:18
De gauche à droite : Dragica Ponorac, ambassadeur du Monténégro à Monaco ; Philippe Ortelli, vice-président du Monaco Economic Board ; Velimir Mijuškovic, président de la Chambre économique du Monténégro ; Pavle Radulovic, ministre du Développement durable et du Tourisme du Monténégro ; Jean Castellini,  conseiller de gouvernement - ministre des Finances et de l'Économie ; Ivan Saveljic, vice-président de la Chambre économique du Monténégro ; Anthony Stent-Torriani, consul du Monténégro à Monaco.

De gauche à droite : Dragica Ponorac, ambassadeur du Monténégro à Monaco ; Philippe Ortelli, vice-président du Monaco Economic Board ; Velimir Mijuškovic, président de la Chambre économique du Monténégro ; Pavle Radulovic, ministre du Développement durable et du Tourisme du Monténégro ;... Realis

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco et le Monténégro : naissance d'un partenariat

À l'occasion de la visite du Premier ministre Duško Markovic, le Monaco Economic Board a organisé un forum entre dirigeants monégasques et monténégrins, hier à l'Hermitage

Le salon Trianon de l'hôtel Hermitage est plein à craquer. Une importante délégation d'hommes et femmes d'affaires monténégrins et monégasques est réunie à l'initiative du Monaco Economic Board (MEB), pour participer à une rencontre à vocation business. Le but de cette rencontre, organisée en marge de la visite du Premier ministre du Monténégro en Principauté, est de rassembler les deux pays autour de politiques économiques communes.

Au-delà de la taille de leurs territoires respectifs, Monaco et le Monténégro possèdent de nombreux autres points communs, comme le rappelle Philippe Ortelli, président de la Fédération des entreprises monégasques et vice-président du MEB : « Nous avons un réel parallèle géographique avec le Monténégro puisque nous avons la mer et la montagne, ce qui nous amène à avoir les mêmes problématiques d'infrastructures. »

Investissements possibles

Mais ce que viennent surtout chercher les Monténégrins reste le savoir-faire monégasque. Anthony James Stent-Turriani est consul honoraire du Monténégro à Monaco. « Monaco vend de l'expertise, explique-t-il. Personne ne demandera aux Monégasques de faire du caritatif. Il s'agit aussi pour eux de trouver des investissements puisqu'ils veulent prendre le modèle monégasque et faire la même chose chez eux dans plusieurs domaines comme le tourisme ou encore les énergies renouvelables. »

Le Monténégro a toujours eu de bons rapports avec la Principauté, comme le précise Pavle Radulovic, ministre du Développement durable et du Tourisme au Monténégro : « Nous sommes déjà venus à Monaco en 2014 et le prince Albert II s'est rendu au Monténégro en 2013. Ces rencontres étaient davantage des visites de courtoisie. Nous sommes ici aujourd'hui pour échanger nos expériences. Nous avons déjà des petits investissements qui ne vont pas au-delà de 10 millions d'euros. Nous souhaiterions investir dans des coopérations plus importantes. »

Même son de cloche côté monégasque. Les deux pays ont de nombreux points communs et il serait dommage de ne pas en profiter.

Pour Anthony James Stent-Turriani, cette matinée est un succès. « Beaucoup de gens ont échangé. J'ai déjà discuté avec un Monégasque qui souhaite acheter un hôtel au Monténégro. Un autre m'a parlé d'événements sportifs qu'il souhaiterait organiser là-bas. Ils sont très spontanés et c'est assez rare. »

Un succès qui se convertira peut-être en business.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.