Rubriques




Se connecter à

Monaco engagée pour la sécurité alimentaire

En qualité d'État membre depuis 2015, Monaco a pris part aux travaux de la 43e session du Comité de la Sécurité alimentaire mondiale, ainsi qu'à la célébration de son 40e anniversaire.

Publié le 22/11/2016 à 05:02, mis à jour le 22/11/2016 à 05:02
José Graziano Da Silva, directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).
José Graziano Da Silva, directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). AFP

En qualité d'État membre depuis 2015, Monaco a pris part aux travaux de la 43e session du Comité de la Sécurité alimentaire mondiale, ainsi qu'à la célébration de son 40e anniversaire.

La 43e session du Comité, qui avait pour thème « Sécurité alimentaire et nutrition - faire la différence », s'est tenue, à Rome.

Dans le cadre de sa politique de coopération au développement, le gouvernement, engagé dans la réalisation de l'objectif de développement durable (ODD) numéro deux « Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l'agriculture durable » a investi plus de 2,6 millions d'euros pour la sécurité alimentaire dans ces pays prioritaires d'intervention, en partenariat avec la FAO et le Programme alimentaire mondial (PAM), avec le double objectif de développement durable et de plus grande résilience des populations.

 

José Graziano Da Silva, directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a présenté le rapport annuel 2 016 sur la situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture qui évalue les incidences actuelles et futures du changement climatique sur l'agriculture et la sécurité alimentaire.

Ce rapport traite également des politiques de transformation des systèmes agricoles et alimentaires, afin de les rendre durables, ainsi que des moyens d'apporter une réponse efficace au changement climatique (soutenir l'adaptation des petites exploitations, donner accès aux technologies, aux marchés et aux crédits à l'investissement).

Le comité a adopté l'ensemble des recommandations relatives aux politiques proposées dans le rapport 2 016 du groupe d'experts de haut niveau sur le développement agricole durable au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition, y compris le rôle de l'élevage, qui apporte des contributions scientifiques sur ces questions, ainsi que la 5e version du cadre stratégique mondial pour la sécurité alimentaire et la nutrition (contribution de l'eau, directives lors de crises prolongées).

Le CSA reste mobilisé au service de la nutrition, dans le cadre de la décennie d'action sur la nutrition proclamée par l'assemblée générale des Nations Unies en 2016, et participe tant à la mise en œuvre des recommandations de la 2e conférence internationale sur la nutrition (CIN2, 2 014), que sur celles du programme de développement durable à l'horizon 2030 : ce comité a en effet reçu un mandat officiel des Nations Unies pour contribuer aux ODD et à l'examen mondial 2 017 du Programme 2 030 établi par le Forum politique de haut niveau sur le thème « Éliminer la pauvreté et promouvoir la prospérité dans un monde en mutation ».

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.