“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco s'enfonce encore

Mis à jour le 04/11/2018 à 05:08 Publié le 04/11/2018 à 05:08
Le maillot vert de l'ASM (ici Sofiane Diop) n'a pas ravivé la flamme de l'espoir.

Monaco s'enfonce encore

Incapables de réagir, les Monégasques ont encaissé une défaite de plus à Reims (1-0). Ils restent collés à la 19e place du championnat. Inquiétant

Tétanisés par l'enjeu, et dépourvus d'envie de vaincre, les Monégasques se sont une nouvelle fois inclinés. Hier, c'était à Reims. Il faut remonter au 11 août pour trouver trace d'un succès. Le seul, l'unique. À Nantes. Pour faire simple, les seuls qui ont été à la hauteur, hier, étaient les supporters de l'ASM qui ont garni leur tribune du stade Auguste Delaune. « Bougez-vous ! » avaient-ils prévenu sur une banderole au coup d'envoi.

Au final, ce sont les joueurs de Thierry Henry qui se sont fait bouger. Appliqués dans une défense à cinq, avec des latéraux très hauts, les Monégasques ont trouvé très peu de failles. Et si on met de côté le bout du pied de Sylla au premier poteau (36') et celui de Falcao, trop court, à un quart d'heure de la fin, Monaco n'a pas fait trembler Reims. Le Colombien était entré à la pause à la place de Sylla pour tenter de changer la donne. Il a très peu apporté.

Il a manqué au 19e de L1 de la vitesse dans ses transitions, de l'envie et un brin de folie pour déstabiliser une équipe du Stade de Reims très contente de jouer en contres hier.

Au coup de sifflet final, des supporters monégasques ont tenté d'envahir la pelouse, retenus en bord terrain par des stadiers. Une colère légitime quand on se penche sur le classement ce matin. Si Guingamp prend un point à Nantes aujourd'hui, les champions de France 2017 seront 20e de Ligue 1.

Un mercato très attendu

Benaglio, Falcao, Golovin, Glik et Thierry Henry sont venus à la rencontre des supporters dépités pour écouter, ou du moins sentir et entendre les revendications dont on devine très bien l'idée. En 2011, à la trêve, l'ASM était 19e de L2 et elle avait terminé la saison 8e grâce à Marco Simone. Il faut dire que Dmitri Rybolovlev avait repris le club et avait investi au mercato d'hiver pour recruter plus de 10 joueurs. Le mercato, justement ? Il semble être beaucoup plus attendu que l'arrivée du PSG dimanche prochain au stade Louis-II. On a beau chercher, on ne voit pas comment l'équipe pourrait redresser la situation sans recrues de poids cet hiver.

La situation du club aujourd'hui ? Ce n'est pas la faute d'Henry qui est arrivé en Principauté depuis même pas 20 jours, et qui souhaite bouleverser une équipe qui n'y arrivait pas plus jusque-là. Que ce soit sur le plan tactique ou en terme de préparation physique, les lignes bougent, mais ça demande du temps. Quand le moral n'y est pas, il est compliqué de se faire entendre. Sans confiance, le joueur est une carcasse bien fébrile.

Il semblerait que quelque chose se soit cassé cette année. Et ce, bien avant le licenciement de Leonardo Jardim. N'oublions pas que le groupe est frappé par les blessures et que l'équipe à l'infirmerie pourrait facilement prendre au moins le point du nul face à celle des titulaires.

Rassurons nous en disant que le bateau rouge et blanc finira bien par traverser la tempête. Mais dans quel état sera-t-il à l'approche des beaux jours ? Difficile à dire.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct