“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco en quête de médailles à Thonon

Mis à jour le 14/10/2017 à 05:04 Publié le 14/10/2017 à 05:04
Le quatre de couple homme monégasque a pour objectif de ramener une médaille, comme en 2015 au Pérou.

Le quatre de couple homme monégasque a pour objectif de ramener une médaille, comme en 2015 au Pérou. Alberto Colman

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco en quête de médailles à Thonon

Deux médailles d'or à Lima (Pérou) il y a deux ans, une médaille de bronze à la maison l'an dernier… Quel sera le bilan de Monaco lors des championnats du monde d'aviron actuellement disputés à Thonon-les-Bains ?

Deux médailles d'or à Lima (Pérou) il y a deux ans, une médaille de bronze à la maison l'an dernier… Quel sera le bilan de Monaco lors des championnats du monde d'aviron actuellement disputés à Thonon-les-Bains ?

Difficile d'anticiper un verdict qui sera rendu ce soir à la fin des épreuves, aux alentours de 17 h. Ce qui est sûr, c'est qu'ils sont 17 Monégasques sous les ordres de Daniel Fauché à être présents en Haute-Savoie : les couples Quentin Antognelli et Mathieu Monfort, Mathieu Mansanarez et Ludovic Dubuis ainsi que Philippe Giraldi et Sergio Scala sont engagés en double homme ; Gaetan Delhon, Mathias Raymond, Maxime Maillet, William Ader et leur barreuse Clara Stefanelli en quatre de couple homme ; Coline Caussin-Battaglia, Helena Hehlke, Kristina Fortuna, Clara Stefanelli et leur barreuse Mélanie Delval en quatre de couple femme ; Benjamin Rouyer en solo homme.

Des objectifs de médaille

Face à eux, plus de 620 compétiteurs représentant 30 nations, parmi lesquelles le Portugal, la France, la Hongrie ou encore le Pérou. Autrement dit, du lourd. La tâche sera ardue pour les rameurs monégasques qui ont déjà prouvé dans le passé leur capacité à se surpasser pour atteindre les sommets. Roland Weill, directeur de la communication de la Société nautique, allait dans ce sens il y a une semaine dans nos colonnes, tout en déclarant : « Pourquoi pas décrocher un titre ? »

Arrivé à Thonon-les-Bains jeudi en fin d'après-midi, il confirmait les objectifs de Monaco : « D'abord, on vise des places en finale pour nos bateaux. L'autre objectif est d'obtenir une médaille en quatre de couple, ce qui n'a pas été le cas l'an dernier. Il faut savoir que durant ces deux jours, ce sera le bateau intégral qui avait été champion du monde au Pérou il y a deux ans ! C'est la même composition même s'ils ont un peu changé les places. Puis nous souhaitons également une médaille en double avec Quentin Antognelli et Mathieu Monfort. »

Il enchaîne : « Pour les filles, le bateau est complètement nouveau. L'objectif reste le même mais le plateau est relevé. Certaines de leurs adversaires russes ont une grande expérience… »

C'est notamment le cas de Yulia Inozemtseva et d'Elena Lebedeva, toutes deux championnes d'Europe en 2015 à Poznan.

Deux jours de compétition

Tous les bateaux monégasques ont débuté leur aventure dans la compétition hier matin, le quatre de couple féminin ouvrant le bal dès 8h25. De cette lutte intense pour décrocher le précieux sésame permettant de disputer la finale A, unique moyen d'obtenir des médailles, seuls Benjamin Rouyer (solo homme) et le double homme Philippe Giraldi et Sergio Scala n'ont pas réussi à se qualifier. Les engagés en quatre de couple femme et homme ont respectivement terminé 4e et 6e. Mathieu Mansanarez et Ludovic Dubuis se sont également qualifiés en 6e position alors que Quentin Antognelli et Mathieu Monfort ont fait fort en terminant premiers.

« On est très satisfaits de ces performances, réagit Roland Weill. On a assuré le coup tout en gardant de l'énergie pour les finales A. »

La première partie des objectifs est atteinte. Avant de célébrer des titres mondiaux ce soir ?


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.