“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco Crowdfunding en route vers une deuxième vie

Mis à jour le 30/07/2019 à 09:52 Publié le 30/07/2019 à 08:40
François Ortelli est le nouveau gérant de Monaco Crowdfunding depuis quelques mois.

François Ortelli est le nouveau gérant de Monaco Crowdfunding depuis quelques mois. Photo L.M.

Monaco Crowdfunding en route vers une deuxième vie

La plateforme de financement participatif vient d’être reprise par un jeune entrepreneur monégasque. Il entend bien lui donner une nouvelle vie, et une nouvelle orientation, plus verte

C’est un peu une belle endormie. Monaco Crowdfunding, c’est la plateforme de financement participatif monégasque. Le site internet qui permet de chercher des financements pour des projets, avec ou sans contrepartie. Un peu comme des micro levées de fonds. Ainsi, tout le monde peut contribuer à financer un projet, à hauteur de ses moyens.

Parmi les succès de la plateforme, il y a l’Agora du Diocèse de Monaco (98 % de l’objectif atteint), la participation de la fédération monégasque de padel au premier championnat d’Europe à Estoril (103 % de l’objectif), ou encore la réintroduction des hippocampes dans la réserve du Larvotto (187 % de l’objectif).

Social et environnemental…

Mais elle aurait pu faire tellement plus. C’est ce que s’est dit François Ortelli. Ce jeune Monégasque fraîchement diplômé d’HEC Lausanne. Complètement technophile, avec une fibre d’entrepreneur, le jeune homme a vu une belle opportunité : "Je connais le crowdfunding depuis des années. Je suis un féru de technologies, j’en ai partout. J’ai toujours suivi les projets sur des sites comme Kickstarter ou IndieGogo." Sur le site de ces deux leaders mondiaux, il est possible d’acheter des produits présentés en prévente, avant leur mise en production, pour beaucoup moins cher que leur futur prix public recommandé. Sur la plateforme monégasque, François Ortelli compte se concentrer sur d’autres types de projets : "Ce qui m’intéresse, c’est le financement de projets qui peut avoir un impact social environnemental. On ne laisse pas tomber les projets très locaux. Mais à l’international, il faut une niche pour se différencier des mastodontes. Et cela a du sens au regard des engagements du prince et de Monaco."

...mais aussi local

Pour autant, pas question de mettre de côté les Monégasques qui ne seraient pas dans ce créneau-là. Aussi, le projet d’un musicien monégasque de partir à l’étranger a-t-il trouvé toute sa place sur le site.

Pour l’heure, après deux mois et demi de gérance seulement, le site a déjà fait peau neuve : "On a lancé la nouvelle plateforme, qui nous permet de gagner en visibilité, et d’être un peu plus au goût du jour. Mais cela permet aussi d’automatiser beaucoup de process et d’être plus réactif."

Dans son nouveau costume, Monaco Crowdfunding est prêt à conquérir le monde.

Le site a déjà fait peau neuve
Le site a déjà fait peau neuve Capture d'écran
Pab Emson, jeune artiste local, espère pouvoir aller étudier au Berklee College of Music, une référence internationale.
Pab Emson, jeune artiste local, espère pouvoir aller étudier au Berklee College of Music, une référence internationale. Photo DR

Le jeune prodige inscrit son projet. Une vidéo d’encouragement de Marc Mourou, le conseiller national, président de la commission Éducation et Jeunesse est publiée. "La situation a bien évolué. Mais on n’a fait qu’une partie du chemin."

Le départ est prévu fin août. Pour les trois années suivantes, il trouvera des bourses, il en est convaincu. Surtout si Monaco a eu confiance en lui.

En attendant, s’il réussit, il a fait une promesse dans la vidéo du site : « Je ne vous oublierai pas ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct