“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco Classic Week : cap sur l’Amérique

Mis à jour le 10/09/2019 à 10:05 Publié le 10/09/2019 à 10:05
Cette année, la Classic Week rendra hommage aux yachts construits aux États-Unis et à leurs architectes.

Cette année, la Classic Week rendra hommage aux yachts construits aux États-Unis et à leurs architectes. archives Franz Chavaroche

Monaco Classic Week : cap sur l’Amérique

Devenue incontournable en Principauté, la biennale qui fait la part belle aux anciens voiliers revient du 11 au 15 septembre pour sa 14e édition. Premiers virements de bord demain

Seul événement où sont invités à la fois des voiliers classiques, des canots automobiles anciens et des motor-yachts d’époque, la Monaco Classic Week - La Belle Classe est de retour dès demain. Au total, 130 unités seront réunies, dont 74 voiliers de tradition et métriques. On vous dévoile ce qu’il va se passer jusqu’à dimanche dans le port monégasque.

Pas que des régates

Cette année, la Classic Week a choisi le thème de l’Amérique. Un village américain commémorera le patrimoine maritime du pays qui a contribué au développement du yachting à travers le monde entier. Soixante-dix yachts sélectionnés sont attendus, sur invitation.

Régates, courses de régularité, épreuve de manœuvrabilité ou concours d’élégance seront les temps forts de la semaine. À terre, les chefs des voiliers de tradition rivaliseront d’originalité et de créativité lors de la compétition culinaire organisée sur les quais. Des épreuves visibles depuis les ponts du Yacht-club de Monaco et de tous les points de vue surplombant le plan d’eau.

Des nouveautés

Pour la première fois, la goélette à trois-mâts Atlantic 2010 (réplique de 1903), participera aux shows. Il s’agit d’un Steam Ship de 79 mètres, pour ceux qui s’y connaissent, construit pour l’épouse du constructeur automobile Dodge. C’est à son bord, dit-on, que les trois maîtres du monde de l’époque, Staline, Roosevelt et Churchill, auraient préparé les accords de Yalta, en 1945.

Autre nouveauté, les Schooner Cup Series. L’International Schooner Association a choisi Monaco, après Capri, pour le second rassemblement de sa jeune histoire. Ainsi, une dizaine de goélettes redonneront au quai un aspect historique remémorant les hivers où elles venaient assister, au printemps, aux meetings de canots automobiles.

Par ailleurs, on retrouvera Tuiga, le yacht emblématique du YCM, 110 ans cette année. La Spina, une construction italienne, et French Kiss, à peine sorti d’un chantier de remise en état, représenteront les classes de 12 mètres.

Parade sur mer et à terre

Les quais sont accessibles au public, qui pourra profiter du village de la Monaco Classic Week, constitué d’une vingtaine d’exposants, tous liés au yachting classique : chantiers et maîtres voiliers, créateurs, peintres de marine, sculpteurs…

Notons que sur le quai Louis-II, une exposition, « G.L Watson et la Coupe de l’America », sera à découvrir, avec des photographies inédites de bateaux américains en régate ou au chantier.

Alors, prêts à sortir la grand-voile ?


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct