“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco : c'est parti pour les soldes d'hiver

Mis à jour le 02/01/2016 à 05:08 Publié le 02/01/2016 à 05:08
Hier, rue Grimaldi. Les soldes commencent seulement aujourd'hui mais des affichettes préviennent déjà de leur arrivée.

Hier, rue Grimaldi. Les soldes commencent seulement aujourd'hui mais des affichettes préviennent déjà de leur arrivée. N. H.-F.

Monaco : c'est parti pour les soldes d'hiver

Les soldes d'hiver démarrent aujourd'hui en Principauté. Un temps fort du calendrier commercial même si, selon les ventes réalisées pendant les fêtes, on ne s'y prépare pas partout pareil

Dans le calendrier, c'est une date entourée en rouge. Les soldes d'hiver démarrent aujourd'hui en Principauté et Maria Pinto, la responsable de la boutique de prêt-à-porter pour enfants et bébés Du Pareil Au Même, attend « avec impatience » la période. Il faut rattraper « un mois de décembre difficile ». Le mercure haut a maintenu les ventes basses. Les collections d'hiver qui ont rempli la boutique de la rue de La Turbie n'ont pas vraiment trouvé preneur. D'accord, il ne fera pas forcément plus frais à partir d'aujourd'hui, mais Maria Pinto espère que les remises « de - 20 à - 60 % » convaincront. Quitte à ce que les clients achètent en avance, en prévision de la croissance des enfants. Et puis ces manteaux, ces pulls en laine, il faut bien les écouler. Les soldes doivent donc permettre de liquider le stock.

Intéressantes, mais pas forcément déterminantes

Pas vraiment le même son de cloche un peu plus bas, dans la rue Grimaldi. Chez Superdry, une autre boutique de prêt-à-porter, moins d'attentes pèsent sur les soldes. Même si, ce 31 décembre, de petits ronds colorés sont déjà venus s'accrocher sur les étiquettes des chemises et autres pantalons. « Les soldes, c'est une période toujours intéressante, pose Yohann Martel, le responsable de la boutique, derrière son comptoir. Il y a forcément des remises, mais on perd sur la marge. Il faut vendre plus. »

C'est le lot des franchisés. Le responsable réfléchit, puis reprend : « L'un dans l'autre, ce n'est pas une période qu'on attend, comme le mois de décembre par exemple ». Justement. Pour lui, la période d'avant les fêtes s'est bien déroulée. « Des très bons mois de novembre et décembre », commente-t-il. Principalement à cause des fêtes : ici, « 90 % du chiffre d'affaires » de décembre a été réalisé grâce à Noël. Et en plus, le chiffre est en augmentation par rapport à l'an dernier. Même si le premier mois de l'année n'est pas non plus une période de vaches maigres. « Janvier est toujours un très bon mois mais décembre est le meilleur mois de l'année », résume encore Yohann Martel.

Liquider le stock de Noël

Autre ambiance, autres produits, autre préparation aux soldes dans une boutique voisine. Même si ici, dans les locaux lumineux de Villeroy & Boch, les soldes d'hiver ne sont pas les plus attendues. Dans la boutique qui propose notamment porcelaines et autres services de table, la meilleure période de ristourne, c'est l'été et son flot de visiteurs. Reste, tout de même, une particularité et un enjeu, derrière ces soldes d'hiver : liquider le stock de Noël. Toute cette collection parée de rouge, de blanc et de vert, parfois à l'effigie du père Noël. C'est une conséquence assez inattendue de ces soldes d'hiver : faire flotter encore un peu de l'esthétique de fin d'année sur le mois de janvier.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct