Rubriques




Se connecter à

Monaco adapte ses passages piétons pour aider malvoyants et aveugles

Aviez-vous remarqué ? Des bandes blanches verticales sont actuellement apposées sur les passages cloutés, notamment dans le quartier de Monte-Carlo. On vous explique pourquoi.

Thomas Michel Publié le 03/03/2021 à 19:04, mis à jour le 03/03/2021 à 19:07
Les premiers passages piétons ont été équipés à Monte-Carlo, comme ici avenue de la Costa. Sébastien Botella

C’est une simple bande thermocollée à même la chaussée, mais un gain en confort et sécurité considérable pour les personnes malvoyantes et aveugles.


La Direction de l’Aménagement Urbain (DAU), à la demande de la Direction de l’Action Sanitaire (DASA - Division de l’Inclusion Sociale et du Handicap), équipe actuellement les passages piétons de la Principauté de bandes de guidage pour les aveugles et malvoyants.


Blanches, tout comme les passages piétons qu’elles coupent en deux dans la longueur, ces bandes sont composées de nervures à valeur de main courante. En effet, les nervures forment un rail au sol qui permet de guider la canne utilisée par les personnes atteintes d’une déficience visuelle.

 

"pas de risque particulier pour les autres piétons"


"De nombreux passages cloutés sont déjà pourvus de leur bande de guidage – la priorité est donnée aux plus empruntés –. À terme, la quasi-totalité d’entre eux seront aménagés", précise l’État monégasque.


À noter que la texture de la bande appliquée au sol "ne présente pas de risque particulier pour les autres piétons ou les usagers de la route (notamment ceux évoluant en deux-roues)".

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.