“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco à la 40e session des droits de l’Homme

Mis à jour le 26/02/2019 à 10:15 Publié le 26/02/2019 à 10:14
La délégation monégasque à Genève.	(DR)
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Monaco à la 40e session des droits de l’Homme

Une délégation monégasque, composée notamment d’Isabelle Rosabrunetto, directrice générale du département des Relations Extérieures et de la Coopération et Carole Lanteri, ambassadrice, représentante permanente de la Principauté auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, a participé, le 25 février dernier, à l’ouverture de la 40e session du Conseil des droits de l’Homme, qui se tient au Palais des Nations jusqu’au 22 mars.

Une délégation monégasque, composée notamment d’Isabelle Rosabrunetto, directrice générale du département des Relations Extérieures et de la Coopération et Carole Lanteri, ambassadrice, représentante permanente de la Principauté auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, a participé, le 25 février dernier, à l’ouverture de la 40e session du Conseil des droits de l’Homme, qui se tient au Palais des Nations jusqu’au 22 mars.

La session s’est ouverte par un segment de haut niveau au cours duquel ont notamment été abordés, les grands défis mondiaux actuels qui impactent directement les droits de l’Homme, tels que les migrations, le changement climatique et la pollution de l’air, dont le secrétaire général des Nations Unies a rappelé qu’elle cause chaque année près de 7 millions de décès.

Ce dernier s’est par ailleurs inquiété de l’augmentation brutale des inégalités, qui engendrent instabilité, mécontentement et revendications.

Quatre semaines de débats

Enfin ont été dénoncées certaines violations particulièrement graves de droits fondamentaux à travers le monde, notamment la liberté d’expression, mais aussi la discrimination et les violences à l’encontre des femmes.

Au cours des quatre prochaines semaines, le Conseil des droits de l’Homme va se pencher sur des questions thématiques, telles que la peine de mort, le droit à l’environnement, les droits de l’enfant ou encore les droits des personnes handicapées. Il abordera également la situation des

droits de l’Homme dans un certain nombre de pays, tels que la Syrie, le Myanmar ou le Venezuela.

Enfin, le 15 mars prochain, le Conseil examinera le rapport relatif au 3e Examen Périodique Universel de Monaco, qui s’est déroulé le 12 novembre 2018, en vue de son adoption définitive.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.