“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco à l'arraché

Mis à jour le 30/01/2017 à 05:08 Publié le 30/01/2017 à 05:08
Le Monégasque Enjolras (à droite) à la lutte avec Charveys, le capitaine clermontois. 	(Ph. Cyril Dodergny)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco à l'arraché

Après un match plein de rebondissements, les jeunes monégasques se sont finalement imposés face aux Clermontois sur le score de 2-1.

Après un match plein de rebondissements, les jeunes monégasques se sont finalement imposés face aux Clermontois sur le score de 2-1. Deux équipes, deux styles de jeu totalement différents. Monaco, dominateur, a multiplié les offensives et s'est montré dangereux sur coups de pied arrêtés. Le Clermont Foot, quant à lui, a défendu très bas, profitant des contre-attaques.

Une tactique compréhensible, étant donné que les Auvergnats avaient perdu 6-0, le 22 janvier dernier en championnat face à ce même adversaire.

Dans une première mi-temps quasiment à sens unique, Bongiovanni et ses coéquipiers ne trouvaient pas la faille. C'est ce dernier, joueur de la réserve venu renforcer l'équipe, qui a tout de même porté le danger sur la cage adverse. Tout d'abord, sur une frappe lointaine (12e), puis, sur un coup franc en pleine lucarne, sorti de justesse par le gardien (14e). Les Clermontois, agressifs, ont commis beaucoup de fautes, sans grandes conséquences. 0-0 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les « bleu et rouge » ouvraient le score, sur un penalty de Bayo (53e). Les locaux répondaient par l'intermédiaire de Bongiovanni (62e) qui profitait d'un ballon repoussé par le portier auvergnat. Alors que les tirs au but menaçaient, l'attaquant azuréen, Alioui, mettait un terme aux espoirs de ses adversaires (90e). L'entraîneur clermontois, Jean-Noël Cabezas, est néanmoins satisfait de la prestation de son équipe : « On était bien en place tactiquement. Les joueurs ont respecté les consignes. Même si on perd, je suis fier d'eux, ils ont tout donné. Je ne peux pas leur reprocher de ne pas avoir mouillé le maillot. Le nul aurait été équitable par rapport aux efforts qu'on a faits, même s'ils ont été meilleurs dans le jeu ». Les vaincus pourront se concentrer pleinement sur le championnat où ils figurent à la 12e place. Frédéric Barilaro, le coach de la principauté était, lui, soulagé : « A la mi-temps, je me suis dit qu'ils allaient finir par lâcher. On prend un penalty contre le cours du jeu. Mais on a eu une bonne réaction pour aller gagner. C'est une victoire méritée sur la physionomie du match ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.