Rubriques




Se connecter à

Monaco 4e à Malte

Le 23 mars dernier, la délégation monégasque d’haltérophilie s’est rendue à Malte pour disputer le 41e tournoi des Jeux des Petits États.

R.R. Publié le 29/03/2019 à 10:21, mis à jour le 29/03/2019 à 10:21
Les haltérophiles peuvent être fiers de leur performance à Malte.
Les haltérophiles peuvent être fiers de leur performance à Malte. P.J.

Le 23 mars dernier, la délégation monégasque d’haltérophilie s’est rendue à Malte pour disputer le 41e tournoi des Jeux des Petits États. Dans cette compétition qui tient à cœur aux athlètes de la Principauté, quatre autres nations étaient en lice : Malte, l’Islande, Chypre et Saint-Marin.

Cette année, cinq haltérophiles monégasques ont représenté la Principauté. Trois athlètes masculins et deux féminines : Nicolas Battaglia, Jean Canestrier, Julien Ramos, Krystel Tudes et Laetitia Brizi.

 

Pendant la compétition, les Monégasques ont tout donné sur les deux mouvements : l’arraché et l’épaulé-jeté. Le plateau est connu pour sa difficulté, les athlètes peuvent ainsi se mesurer grâce à ce tournoi international. Le plus jeune haltérophile de la délégation, Nicolas Battaglia, a soulevé un total de 151 kg (66 kg à l’arraché et 85 kg à l’épaulé-jeté). Sur sa dernière tentative, il a échoué de peu à 88 kg.

En ce qui concerne l’emblématique entraîneur de la section et de la fédération monégasque d’haltérophilie, Jean Canestrier, il a validé son premier geste à 80 kg avant de se rattraper sur le second geste avec 100 % de réussite (110 kg à la troisième barre). Enfin, Julien Ramos a validé son premier mouvement à 85 kg avant d’échouer deux fois à 90 kg et à l’épaulé-jeté il aura soulevé 115 kg.

Du côté des filles, Brizi, qui est en très grande forme, réalise 121 kg au total et Tudes 115 kg.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.