Rubriques




Se connecter à

Moins de deux ans après son installation à Monaco, le réseau Monabike connait un énorme succès

Les Monégasques sont séduits par ces vélos électriques en libre-service dont les bornes sont dispatchées partout en Principauté. Et le réseau s’étend encore.

Tom Eveleigh Publié le 16/02/2021 à 13:24, mis à jour le 16/02/2021 à 13:25
Avec l’application PBSC ou la carte CAM, il n’a jamais été aussi simple de traverser Monaco à vélo. Photo archives Ludovic Mercier

Voilà une énième avancée dans la lutte pour faire de la Principauté un pays durable. Entre espaces verts, bonne gestion des déchets et une vraie politique de mobilité douce… le gouvernement princier de Monaco s’active sans cesse pour devenir plus vert.

Dans un but d’encourager les déplacements sans pollution, la Principauté a lancé en juillet 2019 un nouvel élan de vélos électriques en libre-service. Un projet qui a conquis les Monégasques. De quoi poursuivre les efforts pour l’année à venir.

7 nouvelles bornes en 2021

Avec 2.100 abonnés et 342.000 trajets effectués en 2020, MonaBike s’est avéré un énorme succès auprès des locaux. Raison pour laquelle sept nouvelles stations verront le jour très prochainement.

 

"Le déploiement de MonaBike se poursuit aujourd’hui et je m’en réjouis. Ce service, qui connaît un réel succès, est parfaitement adapté aux petits déplacements dans notre ville-État", a déclaré Marie-Pierre Gramaglia, ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme.

Avec bientôt 43 bornes et 390 vélos à travers le pays, les usagers pourront bénéficier d’un bon nombre de stations à des prix abordables.

L’abonnement annuel pour ceux qui possèdent déjà un forfait au réseau bus ou aux parkings publics est de 48 euros au lieu de l’habituel 72.

Pour des usagers occasionnels, les tarifs sont à 18 euros le mois, 6 la semaine, 2 la journée et 1 euro pour le trajet unique. Les 30 premières minutes sont, elles, gratuites.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.