“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Missions économiques à l'étranger : quels impacts ?

Mis à jour le 15/06/2017 à 05:02 Publié le 15/06/2017 à 05:02
« Nous avons des comptes à rendre au gouvernement princier et au Conseil national », a indiqué Michel Dotta (à droite) aux adhérents du Monaco Economic Board.

« Nous avons des comptes à rendre au gouvernement princier et au Conseil national », a indiqué Michel Dotta (à droite) aux adhérents du Monaco Economic Board. SD / Realis

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Missions économiques à l'étranger : quels impacts ?

Alors qu'une trentaine de dirigeants s'apprêtent à s'envoler vers Tel Aviv, le président du MEB Michel Dotta invite ses adhérents à communiquer les résultats concrets de ces déplacements

Dans le petit monde économique de la Principauté, c'est devenu une institution. Trois fois par an, les membres du Monaco Economic Board sont invités à se retrouver dans un cadre plutôt agréable. Ils viennent pour écouter le président Michel Dotta leur faire partager l'actualité du MEB. Ils sont là, aussi et surtout, non pas pour bavarder autour d'un cocktail mais pour étoffer leur réseau, échanger, évoquer des projets, développer des affaires. Dans le jargon, on appelle cela du « networking ».

Le 29e « Rendez-vous des adhérents » s'est déroulé lundi en fin de journée, au bord de la piscine du Monte-Carlo Beach - il y a pire, comme endroit, pour faire du business. Quelque 250 acteurs économiques de la Principauté, représentant une vingtaine de secteurs d'activités, étaient réunis sur le deck qui surplombe la somptueuse piscine du Beach.

Planning chargé

Dans son discours, après avoir souligné le succès de la dernière mission économique menée en Moldavie et en Slovaquie début mai - « Nous avons enregistré un taux de satisfaction des participants de 4,5/5 pour Bratislava et de 5/5 pour Chisinau » - Michel Dotta a brossé l'actualité à venir du MEB. Elle s'avère extrêmement chargée.

Et ça va commencer très vite, dès lundi prochain. Trente-cinq acteurs économiques, représentant 21 entités monégasques, s'envoleront à l'aube en direction de Tel Aviv, pour une nouvelle mission économique de quatre jours. « Ce déplacement s'annonce passionnant », annonce Michel Dotta. En effet, le MEB va profiter de ce voyage au cœur de la « Start-up Nation » pour promouvoir le lancement prochain de l'incubateur-accélérateur de start-up « Monacotech », au mois de septembre. Une visite du Campus Google de Tel Aviv figure également au programme de cette mission à connotation « hi-tech ». Retour à Monaco le 22 juin.

Le lendemain, une autre équipe reprendra l'avion en direction cette fois-ci du Kazakhstan. Vingt-cinq dirigeants représentant 18 structures économiques participeront à une nouvelle mission de quatre jours dans ce pays, en marge de la Journée nationale de Monaco à l'Exposition internationale d'Astana.

La semaine suivante, un nouveau déplacement éclair d'un jour et demi est programmé à Tunis, à l'occasion de la réunion de la commission mixte monégasco-tunisienne à laquelle participe Gilles Tonelli, le conseiller de gouvernement-ministre des Relations extérieures et de la Coopération. Un accord de coopération avec l'homologue du MEB à Tunis sera signé au passage.

Un appel lancé aux adhérents

Michel Dotta a profité de ce 29e Rendez-vous des adhérents pour faire passer un message, loin d'être anodin, aux dirigeants présents et plus largement à tous ceux qui sont amenés à participer à ces déplacements à l'étranger. « Nous avons besoin de votre collaboration. Communiquez-nous les concrétisations des liens que vous nouez dans le cadre de nos missions économiques. Nous sommes subventionnés par l'État à hauteur des deux tiers de notre budget et avons des comptes à rendre au gouvernement princier et au Conseil national. »

Des données qui permettront au MEB de mesurer l'impact de ces missions. Histoire de voir si, concrètement, ces voyages débouchent véritablement sur du business, profitable au développement économique de la Principauté.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.