“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Minimum syndical pour le MBA

Mis à jour le 28/11/2018 à 05:11 Publié le 28/11/2018 à 05:11
Lemaire a été précieuse avec ses 13 points.

Lemaire a été précieuse avec ses 13 points. Philippe Magoni

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Minimum syndical pour le MBA

Pour la manière, l'on repassera.

Pour la manière, l'on repassera. Samedi soir, sur son parquet de l'Annonciade, le MBA a assuré l'essentiel contre la lanterne rouge, Brive (69-58). Mais ce troisième succès de rang en championnat (une première cette saison), véritable bouffée d'air frais après un départ manqué, n'a pas arraché le moindre sourire à Olga Tarasenko.

« Ce n'était pas beau à voir, lâchait l'entraîneur. On a laissé croire à l'équipe adverse qu'elle était capable de recoller au score. C'était presque serré alors que l'on était devant au tableau d'affichage ! La réaction en seconde période n'a pas été extraordinaire, l'attaque ne payait pas non plus. C'est bien d'avoir gagné, mais je suis déçue. »

Une tendance à se laisser endormir

Face à un adversaire en grande difficulté (sept défaites en autant de rencontres), les spectateurs de l'Annonciade s'attendaient à une prestation offensive complète de la part de leurs protégées.

Le QT1 offrait un duel entre Magoni et Sinico, toutes deux adroites à longue distance. La première culminait déjà à 11 points après dix minutes de jeu, la seconde, qui a littéralement porté Brive tout au long de la rencontre, à 10 unités.

Grâce notamment à de nombreux lancers francs au cours du QT2, les Monégasques creusaient un peu plus l'écart, avantage qui devenait même assez confortable à la pause (39-24, 20'). Mais elles montraient également une tendance à se laisser endormir par le jeu adverse.

Trois matches avant la trêve

Les 18 points d'écart au début du QT4 fondaient, la défense sombrait. Le sursaut d'orgueil tardif de Brive restait, heureusement pour le MBA, sans conséquences (69-58). « On peut passer à travers des matches, cela arrive. Tant mieux si cela s'est bien passé contre le dernier, mais l'on ne doit surtout pas aborder les prochaines rencontres de cette façon », prévenait Olga Tarasenko.

Avec un déplacement au Poinçonnet et la réception de Colomiers, puis d'Annemasse, ses joueuses auront du boulot avant le break des Fêtes.

En cas de résultats positifs, le MBA, actuel huitième de NF1, pourrait intégrer le Top 5.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.