“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Mike Horn est en Namibie

Mis à jour le 06/06/2016 à 15:34 Publié le 06/06/2016 à 15:34
L'aventurier va maintenant s'attaquer à une traversée du désert.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Mike Horn est en Namibie

Le navigateur a franchi la première étape de son périple avec six jours d'avance

Parti de Monaco le 8 mai dernier et après 4 621,22 milles nautiques parcourus en 24 jours à bord de son voilier brise-glace de 35 mètres Pangaea, l'explorateur Mike Horn est arrivé mercredi 1er juin en Namibie, avec six jours d'avance sur le calendrier officiel. Il clôture ainsi la première étape de son expédition « Pole2Pole », un tour du monde hors du commun de 42 000 km.

L'aventurier se donne deux ans pour réaliser cet exploit dont l'objectif est de passer par les deux pôles, dans le sens Sud-Nord, en bateau, en voiture, à pied, en ski et en kayak.

Après la Namibie, le Botswana

Pendant les quinze prochains jours, le Suisso-Sud-africain va réaliser une mini-expédition, entouré d'amis et de partenaires, en 4x4 tout terrain à travers le Namib, le plus vieux désert du monde, avant de se lancer dans une traversée à pied, en solitaire et sans assistance dans la région de Kunene dans le nord du pays, soit une distance de 400 km.

Toujours seul et à pied, Mike Horn traversera ensuite, fin juin, le delta de l'Okavango du Botswana, le second plus grand delta intérieur du monde. Il suivra les antilopes et se déplacera si besoin à la nage et en canoë. Un sol qu'il avait déjà foulé en 1984, à 18 ans, lorsqu'il était engagé dans les forces spéciales sud-africaines, impliquées dans la guerre civile angolaise. C'est à cette époque qu'il a été initié aux premières techniques de survie. Une école de discipline et d'autonomie qui lui ont donné le goût de l'aventure et de la vie.

Pendant ce temps, son bateau restera à l'ancre à Walvis Bay, là même où Mike Horn a accosté ce 1er juin.

Il prendra ensuite la direction de Cap Town, sa ville natale en Afrique du Sud. Une étape chargée d'émotion puisqu'il y retrouvera de jeunes explorateurs présents lors de sa précédente expédition de quatre ans Pangaea. Ils profiteront de l'occasion pour plonger avec les grands requins blancs afin de sensibiliser le grand public à la préservation de cette espèce menacée.

Car voici bien l'intérêt de cette aventure : mettre un coup de projecteur sur la découverte des populations les plus reculées et les problématiques qui les animent.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.