Rubriques




Se connecter à

Migrants: "Le respect, au lieu de la peur"

Demain, à 14 h, au départ de la gare de Menton, une marche solidaire des réfugiés est organisée par le Secours Catholique. Adélaïde Bertrand, déléguée départementale de l'association, explique cette action

Propos recueillis par Aurore Harrouis Publié le 12/05/2016 à 05:12, mis à jour le 12/05/2016 à 05:12
« Symboliquement, cette marche est l'occasion de dire à nouveau notre attention à la dignité humaine et au respect de l'autre », affirme la représentante du Secours Catholique. archives Franz Chavaroche

Manifester l'importance du vivre ensemble : tel est le sens des marches fraternelles organisées dans le cadre du 70e anniversaire du Secours Catholique Caritas France.

Depuis le mois d'avril et jusqu'au mois de juin, l'association invite le public, partout en France, à se mettre en marche à ses côtés. Pour se fondre pas à pas avec ceux et celles qui souffrent au quotidien.

À Menton, cette action, qui devrait regrouper 200 associatifs et citoyens débutera demain à 14 h, devant la gare SNCF. Pour une marche, se dirigeant vers la mer, autour du thème « Migrants, oser l'accueil et la rencontre. » Explications avec Adélaïde Bertrand, déléguée départementale Alpes-Maritimes du Secours Catholique.

 

Cette marche à Menton est une première… Pourquoi avez-vous choisi de l’organiser ici?
Pour célébrer les 70 ans du Secours Catholique, nous souhaitions marcher dans les différents endroits du département où notre association est présente. Et puis, Menton est la première ville après la frontière. Symboliquement, c’est pour nous l’occasion de dire à nouveau notre attention à la dignité humaine et au respect de l’autre, avec toutes les associations mobilisées sur l’accueil des migrants.

De quelle façon la problématique des migrants sera-t-elle abordée au cours de ce moment?
La marche sera festive. Une fois arrivés sur la plage, les membres des différentes associations liront des témoignages de migrants qui ne peuvent pas marcher avec nous puisqu’ils sont exclus de notre territoire, puisqu’à Vintimille, la frontière est fermée. Ainsi, nous leur donnerons la parole.
De plus, nous ferons deux gestes symboliques. Nous inviterons les participants à écrire un message que nous ferons parvenir aux migrants par le biais du Caritas de Vintimille. Puis, nous déposerons des rameaux d’olivier en symbole de paix et en mémoire des migrants disparus en mer.

Qu’attendez-vous decette marche?
Ce que l’on souhaite, c’est faire passer un message autour de la dignité de la personne humaine. Les conditions d’accueil actuelles des migrants sont dramatiques. Il n’y a aucun respect de ce que ces gens ont vécu avant d’arriver à nos frontières. On veut aussi véhiculer des valeurs de respect, permettre aux citoyens de dépasser le sentiment de peur.

Quelles sont les actions actuelles du Secours Catholique pour l’accueil des migrants?
Notre association œuvre main dans la main avec le Caritas de Vintimille pour l’accueil des migrants. À Vintimille, Caritas gère un centre de jour près de la gare. Au quotidien, entre 100 et 200 migrants – principalement des Érythréens en ce moment – sont accueillis. Là, ils peuvent prendre un repas, se doucher, avoir des vêtements propres, respirer le temps d’une journée… Ceci est possible, en partie grâce aux dons reçus par le Secours Catholique des Alpes-Maritimes et à la générosité des Azuréens.

 

Savoir +
Marche fraternelle. Demain, départ à 14 h de la gare SNCF. Ouvert à tous.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.