“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Michel Isnard : Je suis un bâtisseur

Mis à jour le 01/02/2019 à 05:06 Publié le 01/02/2019 à 05:06
Michel Isnard, dans son atelier de Gorbio, aura consacré ses mandats à valoriser son village.	(DR)

Michel Isnard : Je suis un bâtisseur

Le maire de Gorbio revient sur les moments forts de 2018, mais aussi sur ses dix-neuf ans de mandat municipal, largement consacré à la mise en valeur du patrimoine de son village

Un peu atypique, mais sans jamais faillir, il a déjà consacré trois mandats de maire à son cher village de Gorbio. Cette fois, c’est décidé, à 72 ans, Michel Isnard ne se représentera pas en 2020, et partira heureux d’avoir accompli ce qui lui tenait à cœur de réaliser pour la pérennité de sa commune. L’année 2018 aura été encore marquée par des opérations en faveur de la protection du patrimoine de Gorbio. Ce qu’il considère comme la richesse culturelle et... économique des petites communes. Celui qui est aussi président de la commission culturelle à la Carf poursuivra jusqu’au bout sa mission, les yeux toujours rivés vers le savoir-faire hérité des anciens pour mieux construire l’avenir des Gorbarins. Il annonce enfin qu’il terminera son mandat avec une exposition exceptionnelle, consacrée cet été à « L’Inde éternelle », qui mettra à l’honneur toute la collection Raza, ainsi que de jeunes peintres indiens émergents.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct