“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Mgr Nestor à Monaco pour tisser un lien

Mis à jour le 19/06/2018 à 05:04 Publié le 19/06/2018 à 05:04
L'évêque russe, représentant le patriarcat de Moscou en France, a célébré un office samedi pour marquer l'installation de sa paroisse en Principauté. Une messe en présence de Mgr Barsi.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Mgr Nestor à Monaco pour tisser un lien

Le rendez-vous se voulait pacifique.

Le rendez-vous se voulait pacifique. Pour rassembler une communauté, celle des orthodoxes russes en Principauté. Samedi, Mgr Nestor, évêque de Chersonèse, en charge des communautés du patriarcat de Moscou en France, était en Principauté pour célébrer un office à l'église réformée du culte protestant.

Un moment religieux dans la lignée de la paroisse orthodoxe des Saints Martyres Royales (Patriarcat de Moscou) qu'il représente et qui a décidé de s'installer à Monaco, soutenue par l'association des fidèles de l'Église orthodoxe russe en Principauté.

La création de cette paroisse, au début du printemps, a provoqué quelques remous dans la communauté orthodoxe en Principauté, notamment chez les orthodoxes grecs (lire Monaco-Matin du 7 juin).

Samedi matin, pour la messe célébrée par Mgr Nestor, Mgr Barsi a participé à l'office. Au terme de la célébration, l'archevêque du pays a formé « des vœux de réussite » à la constitution de cette paroisse orthodoxe russe à Monaco.

« Construire une relation »

Un soutien auquel Mgr Nestor tient particulièrement. « C'est important, confie-t-il. Nous sommes dans un État où l'église a toujours sa place. Sans le soutien du diocèse, rien n'aurait été possible. Cette ouverture, cette bienveillance, cette générosité me touchent beaucoup. J'espère que les relations que nous pourrons construire avec le diocèse de Monaco vont grandir. » L'évêque, qui célébrait pour la première fois un office en Principauté, s'est dit ému à la fin de la messe, en rencontrant les fidèles. « C'est la plus jeune paroisse de notre diocèse ; elle nécessite une attention particulière. »

Si la paroisse en Principauté est aujourd'hui bien créée, elle sera complètement validée par le patriarcat de Moscou au bout d'un an, comme le veut le processus. « Nous ne sommes qu'au début, hébergés dans cette église reformée, mais la présence russe en Principauté est là et ne va pas diminuer. Puis il y a toute une famille orthodoxe qui est demandeuse », continue Mgr Nestor.

Lequel a rappelé sa volonté de voir, un jour, la création d'un lieu de culte pour les Russes en Principauté. « Monaco est sûrement l'endroit le plus difficile au monde pour trouver un espace constructible. C'est un défi. On aime avoir des défis. Peut-être aurons-nous un jour un espace propre pour faire des installations plus appropriées à la célébration liturgique orthodoxe. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.