“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Mgr André Marceau au micro de Radio Émotion

Mis à jour le 28/03/2016 à 05:11 Publié le 28/03/2016 à 05:11
(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Mgr André Marceau au micro de Radio Émotion

Mgr André Marceau, évêque du diocèse de Nice, était, hier, l'invité d'Émotion à la une, l'émission de la rédaction de Nice-Matin sur Radio Émotion.

Mgr André Marceau, évêque du diocèse de Nice, était, hier, l'invité d'Émotion à la une, l'émission de la rédaction de Nice-Matin sur Radio Émotion.

La phrase. « Peut-être que le cardinal Barbarin n'a pas perçu immédiatement la gravité des choses, ce qui se jouait véritablement chez des personnes qui ne s'étaient pas manifestées depuis des années. Mais c'est toujours facile de relire l'histoire a posteriori. D'autant que les événements qu'on lui reproche se sont passés avant qu'il n'arrive. Je le connais. Ce n'est pas un homme qui laisse traîner les choses. Il prend ses responsabilités. Il l'a d'ailleurs montré dans le diocèse de Lyon depuis qu'il est en poste. Ici, le lundi saint, dans la cathédrale, le jour où les prêtres renouvellent les promesses de leur ordination, j'ai, à l'occasion du questionnement prévu par le rite, ajouté qu'il fallait prendre en compte la gravité des choses. L'Eglise de France l'a prise en compte depuis une quinzaine d'années, peut-être plus que d'autres institutions qui nous font la morale.»

Son coup de gueule de la semaine. « Les événements terribles de Bruxelles avec la haine, la violence...»

Son coup de cœur de la semaine. « Mercredi soir à la cathédrale le concert de l'Ensemble baroque café Zimmermann a été, pendant presque deux heures, un moment de grâce. J'ai ouvert ma Semaine Sainte de manière merveilleuse. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.